058 5 32 18 32 contact@ygaltech.com
Sélectionner une page

Pour aider les start-ups utilisant ses solutions Azure cloud et IoT, Microsoft a renforcé son programme d’aide et de conseils juridiques IP Advantage. L’éditeur annonce dans le même temps distribuer 500 brevets Azure supplémentaires aux membres de l’organisme Lot d’aide à la protection de l’usage des brevets.

« Nous avons décidé d’étendre le programme avec de nouveaux avantages axés sur l’écosystème de l’Internet des objets basé sur Azure et sur les start-ups, afin de dissuader les poursuites contre les clients Azure », a expliqué Microsoft

Les conséquences d’un patent troll pour une jeune entreprise peuvent rapidement aboutir à un véritable calvaire financier. Voire la banqueroute. Pour préserver les start-ups, utilisant ses solutions Azure, des entreprises spécialisées dans l’achat de brevets à des fins uniquement de poursuites judiciaires (troll patent), Microsoft a lancé en avril 2017 le programme IP Advantage.

Aujourd’hui, l’éditeur a décidé de le renforcer dans un contexte où le nombre de litiges concernant des brevets liés à l’IoT – un domaine très apprécié des start-ups – aux Etats-Unis a progressé de plus de 400% entre 2013 et 2018. « Nous avons décidé d’étendre le programme avec de nouveaux avantages axés sur l’écosystème de l’Internet des objets basé sur Azure et sur les start-ups, afin de dissuader les poursuites contre les clients Azure », a expliqué Microsoft dans un billet. Le programme Azure IP Advantage s’enrichit ainsi de plusieurs avantages.

Une acquisition de brevets encadrée pour mieux protéger juridiquement les start-ups

A savoir, une couverture d’indemnisation non plafonnée pour Microsoft Azure Sphere et Windows IoT pour protéger les clients des réclamations pour violation de la propriété intellectuelle invoquées à son encontre pour son utilisation du produit ou du service. Mais aussi l’accès à 10 000 brevets pour les clients utilisant Azure pour alimenter des appareils IoT afin de se défendre contre des poursuites en matière de propriété intellectuelle. Par ailleurs, les start-ups qui rejoignent également le réseau d’aide à la protection de l’usage des brevets License on Transfer (Lot) peuvent acquérir des droits d’usages des brevets Microsoft via cet organisme dans des domaines techniques tels que l’intelligence artificielle et la sécurité. 

Dans le même temps, l’éditeur a annoncé faire don de 500 brevets supplémentaires au réseau Lot dont il est membre depuis l’année dernière, qui les mettra à la disposition des start-ups dans le cadre d’un abonnement gratuit.

Share This