Vodafone s’appuie sur Splunk pour standardiser sa surveillance

L’opérateur Vodafone veut centraliser l’ensemble de ses opérations de surveillance et d’alerte. Le telco cherche également à utiliser l’apprentissage machine pour augmenter le temps de disponibilité. Pour cela, il a lancé une quantité massive d’opérations IT autour des données en s’appuyant sur des plates-formes Splunk.

Chaque jour, la plate-forme ITSM de Vodafone comptabilise environ 13 000 utilisateurs générant 2 000 tickets. (Crédit D.R.)

Cette centralisation rapide de la surveillance de l’IT et de la gestion des événements autour des outils Splunk permet aux équipes chargées des opérations IT de Vodafone d’améliorer la disponibilité des applications critiques et d’exploiter davantage de capacités d’apprentissage machine afin d’éviter les incidents. Lors de l’évènement Splunk Live ! organisé à Londres le 28 juin dernier, Luke Bradley, directeur senior de l’ingénierie et des opérations Technology Shared Services chez…

chevron_left
chevron_right