Alibaba Cloud dégaine ses solutions retail pour l’Europe

La branche informatique du groupe de e-commerce chinois, Alibaba Cloud, continue son installation en Europe. Elle a profité de la Paris Retail Week pour venir présenter ses solutions pour connecter les points de ventes.

Qunkai Liu, responsable de la France et de l’Europe du Sud chez Alibaba Cloud était présent sur le stand du fournisseur chinois du salon Paris Retail Week. (Crédit : Nicolas Certes)

Alibaba Cloud est venu en force à la Paris Retail Week. A l’occasion de cet événement qui s’est déroulé au centre des expositions de la Porte de Versailles (10-12 septembre 2018), la branche informatique du géant chinois de l’e-commerce a présenté sur son stand un lot de solutions pour boutiques connectées qu’elle ouvre maintenant au marché européen. Certains distributeurs grands publics – et de luxe – ne s’y sont pas trompés et sont venus les tester, comme Chanel ou Printemps. Si le premier n’a pour le moment pas fait appel à Alibaba Cloud pour équiper ses magasins, le second utilise déjà la solution de paiement mobile Alipay, d’une autres des filiales d’Alibaba. Printemps se serait également montré intéressé par les solutions présentées par le fournisseur cloud sur le salon. Et elles étaient nombreuses.

Car l’entreprise chinoise a eu le temps de les développer en Asie avant de les proposer au marché européen qu’elle investit peu à peu depuis le début de l’année. Au total, ce sont sept produits qu’Alibaba Cloud a mis en avant. Avec d’une part deux miroirs connectés. L’un utilise la réalité augmentée pour essayer virtuellement du maquillage qui s’appuie sur l’OS d’Alibaba Cloud AliOS et des technologies OTA, de reconnaissance faciale et de gestion intelligente des données. L’autre, plus imposant, utilise l’AR pour essayer virtuellement des vêtements. Il est basé sur les services Elastic Compute, de stockage objet, de CDN (Content Delivery Network), de load balancing, de DNS d’Alibaba Cloud. Les données récoltées par ces miroirs vont pouvoir donner des indications de produits plus prisés que d’autres, de couleurs plus choisies, etc. De manière à fournir au retailer des informations précieuses remplaçant les enquêtes consommateurs. Pas de données personnelles recueillies, assure Qunkai Liu, directeur France et Europe du Sud d’Alibaba Cloud, si ce n’est une photo du visage du client…

Le miroir d’Alibaba crée un avatar à partir d’une photo du client prise en direct. Ce dernier peut ensuite choisir différentes tenues en fonction des stocks du détaillant. Chaque solution est développée selon les besoins spécifiques de chaque client. (Crédit : Nicolas Certes)

Etagères et étiquettes connectées

Afin de rendre l’expérience client optimale, le fournisseur IT chinois propose également de connecter les produits vendus en magasin. En introduisant un capteur sur chacun des produits mis en rayon, un client va pouvoir obtenir des informations supplémentaires sur l’objet qu’il vient de prendre en main via un écran à proximité. Qunkai Liu indique que le distributeur va également pouvoir faire des suggestions d’autres produits liés à l’objet en question : une paire de chaussures assorties à une paire de chaussettes, etc.

A gauche, les étiquettes de prix connectées, dont les informations peuvent être modifiées en temps réels. A droite, un autre écran connecté qui affichent les détails du produit qui vient d’être pris en rayon. (Crédit : Nicolas Certes)

Pour mener des promotions agressives en temps réel, Alibaba Cloud propose également d’équiper les retailers d’étiquettes de prix numériques connectées. La plateforme IoT, hébergée directement chez le fournisseur IT, permet de modifier en temps réel les informations affichées sur les étiquettes. « Ainsi, une marque de grande distribution va pouvoir réaliser des promotions sur des produits frais en fin de journée par exemple » développe Qunkai Liu. « Et la promotion peut être lancée rapidement sur tous les magasins de la chaîne puisque toutes les données sont centralisées. »

La puissance de calcul face à la concurrence

Le directeur de l’activité dans l’Hexagone nous montre également une application qui permet aux utilisateurs finaux cette fois de trouver un produit avec une simple photo. Par exemple, en se baladant dans la rue, une personne avec un sac à main de telle marque attire notre attention. En prenant une photo du sac de ce ou cette passant.e, les algorithmes d’intelligence artificielle développés par Alibaba Cloud vont pouvoir trouver ce produit dans le stock du magasin en question ou, à défaut de l‘avoir, proposer des produits similaires. C’est en cela qu’Alibaba estime avoir l‘avantage sur des concurrents présents sur le salon, comme Fujitsu, ou non, comme SAP. Grâce à la puissance de calcul de ses serveurs qu’il met à disposition des retailers, Alibaba assure pouvoir assurer la gestion des pics de fréquentation des magasins. Comme lors d’événements comme le Black Friday, ou la Fête des célibataires, l’équivalent chinois qui a lieu tous les 11 novembre. Qunkai Liu parle de 25 Md$ de transactions en 24 heures ou de « cent Maserati vendues en 18 secondes ».

Alibaba Cloud développe également deux solution BI pour permettre une meilleure gestion des stocks et des points de vente. (Crédit : Nicolas Certes)

Dernière technologie qu’Alibaba a orientée pour le retail : la BI. Un premier outil va permettre de suivre les produits selon leur localisation géographique. Couplée à la deuxième solution, plus globalen, offrant des indicateurs commerciaux, de risques, etc., les détaillants vont pouvoir planifier leurs inventaires et définir des objectifs d’optimisation. Ces solutions ont été développées en partenariat avec Intel.

De nouvelles infrastructures en Europe

En juillet dernier, le manager France et Yeming Wang, directeur EMEA d’Alibaba Cloud nous avaient indiqué se focaliser sur le retail et les médias sur le territoire français. Le deuxième secteur sera exploité prochainement, mais on sait que l’entreprise a été partenaire des Jeux olympiques de Pyeong Chang en début d’année. Aussi peut-on supposer qu’elle le restera en 2020 à Tokyo et en 2024 à Paris… En attendant, le fournisseur de cloud chinois a indiqué que, d’ici deux ou trois mois, de nouvelles infrastructures réseau et datacenter seront installées en Europe.

chevron_left
chevron_right