AMD défie Intel sur les prix avec son Ryzen Threadripper 32 coeurs

Le prix des puces Ryzen Threadripper de 2ème génération d’AMD sont calculés pour saper Intel. Le processeur 2990WX à 32 coeurs et 64 threads est proposé en précommande à 1 799 $.

Cadencée de base à 3 GHz, la puce 32 coeurs Ryzen Threadripper d’AMD doit être commercialisée le 13 août. (Crédit : IDG/Gordon Mah Ung)

AMD a formellement annoncé hier quatre nouveaux processeurs Ryzen Threadripper de 2ème génération (également appelés Threadripper 2) à des prix visant clairement à défier Intel. Avec 32 cœurs et 64 threads, la puce 2990WX est listé à 1 799 dollars (en pré-commande sur Newegg ou Amazon). A comparer aux 2 000 dollars de la puce Core i9-7980XE d’Intel lancée l’an dernier avec 18 cœurs. Si l’on calcule le prix au thread (les deux CPU présentent des cœurs virtuels pour doubler le total de compute threads), le 2990WX d’AMD coûte environ 28 $ par thread contre 55 $ pour le Core i9-7980XE.

Le 2990WX à 32 cœurs, cadencé de base à 3 GHz et pouvant être boosté à 4,2 GHz, devrait être livré par AMD le lundi 13 août. Il constitue le produit phare de la 2ème génération de Ryzen Threadripper qui comprend aussi le 2920X à 12 cœurs et 24 threads (3,5 GHz, boosté à 4,3 GHz), le 2950X à 16 cœurs et 32 threads (3,5 GHz, boosté à 4,4 GHz) et le 2970WX à 24 cœurs et 48 threads (3 GHz, boosté à 4,2 GHz). Ils sont respectivement tarifés à 649$, 899$ et 1 299$. La puce 16 cœurs sera commercialisée le 31 août. Quant aux deux autres, à 12 et 24 cœurs, elles n’arriveront qu’en octobre.

La bataille des coeurs s’accélère entre AMD et Intel. (agrandir l’image)

Les puces « W » visent les consommateurs intensifs de pixels

Les quatre nouveaux Threadrippers sont basés sur l’architecture améliorée 12 nm Zen+ que leur fabricant a lancé avec sa 2ème génération de puces Ryzen cette année. AMD les dit compatible avec les cartes mères X399 existantes, qui supportent aussi les mises à jour de BIOS sans avoir besoin d’un CPU plus ancien. Du côté performance, le 32 cœurs est présenté comme 51% plus rapide que le 18 cœurs Core i9-7980XE sur le test Cinebench R15. D’autres tests multi-threadés comme le POV-Ray le donne 47% plus rapide. En dehors des applications multi-threadées, les puces bénéficiant d’une vitesse d’horloge plus élevée seront plus performantes. Le « W » qui figure dans le nom des puces Threadripper à 24 et 32 cœurs indique qu’AMD les destine directement aux « créateurs et innovateurs ». En d’autres mots, ces processeurs s’adressent aux utilisateurs qui font un usage intensif des pixels, frames et autres ray tracing exploités en image de synthèse.

Chez Intel, une puce 28 coeurs à 5 GHz, mais surcadencée

Cela dit, si AMD donne du fil à retordre à Intel, ce dernier ne reste pas inactif. Lors du salon Computex, la veille de la présentation par AMD de son 32 cœurs, Intel a montré un CPU à 28 cœurs cadencé à 5 GHz en indiquant qu’il prévoyait de le sortir d’ici la fin de cette année. Le problème pour Intel, c’est que sa démonstration n’était pas très claire. Ses porte-parole ont indiqué que la puce tournait à 5 GHz, mais ils n’ont pas révélé qu’elle utilisait un refroidisseur industriel à eau pour réaliser sa prouesse. Plus tard, Intel a expliqué qu’il s’agissait d’une démonstration de surcadençage, mais dans le feu de l’action, il a négligé de préciser ce détail.

Quoi qu’il en soit, dans la bataille qu’il se livre avec AMD, ce dernier a plusieurs mois d’avance. Sans compter que l’on voit mal comment Intel va pouvoir vendre au grand public un 28 cœurs tarifé pour concurrencer les Threadrippers d’AMD sans susciter le courroux de ses clients dans les entreprises qui payent pour l’instant 8 719 $ pour l’actuel 28 cœurs Xeon Platinum 8176. De fait, la stratégie d’AMD est bien d’engager avec Intel un bras de fer, parce qu’il n’a pas à se préoccuper aujourd’hui de clients sur workstations. Dans un sens, AMD défie son concurrent sur les cœurs et les prix, un terrain qu’Intel avait soigneusement cherché à éviter jusque-là.

chevron_left
chevron_right