Apple commence timidement à payer son amende à l’Irlande

Traînant les pieds depuis plusieurs mois pour payer l’amende de 13 milliards d’euros qu’il doit verser à l’Irlande pour des recettes fiscales qu’il ne lui a jamais versées, Apple s’exécute. Un premier versement d’1,5 Md€ a été effectué.

Le ministre des Finances irlandais, Paschal Donohoe, a indiqué vendredi avoir reçu un premier versement d’Apple suite à des impôts jamais versés. (crédit : D.R.)

Les géants de la sphère web&tech sont des entreprises comme les autres, surtout quand il s’agit de verser des gros sous. Condamnée en 2017 par la Commission Européenne à régler à l’Irlande 13 milliards d’euros d’arriérés d’impôts jamais versés, Apple ne s’était jusqu’ici pas exécuté. En février dernier, soit 4 mois après l’ultimatum lancé par l’institution, la firme à la pomme n’avait d’ailleurs pas encore déboursé un euro auprès du gouvernement irlandais. 

La situation semble s’arranger avec un premier versement d’1,5 milliard d’euros a fait savoir vendredi le ministre des Finances irlandais, Paschal Donohoe. La modestie de ce versement, au regard du montant global de l’amende, pourrait bien s’expliquer pour plusieurs raisons. La plus évidente serait qu’Apple ne souhaite pas faire un gros trou dans ses comptes et privilégie de lisser son amende sur plusieurs trimestres d’activité. Mais en réalisant un « petit » versement, Apple peut aussi très bien vouloir montrer sa bonne foi en acceptant de payer. Mais éviter de régler en totalité une amende pourrait au final ne pas avoir à payer, le groupe – aussi bien que l’Irlande – ayant interjeté appel de la décision de la Commission Européenne dont le verdict est attendu à l’automne.

chevron_left
chevron_right