Avec Flow, Zoho ajoute un gestionnaire de workflows à son catalogue SaaS

L’éditeur de la suite applicative Zoho lance Flow, un outil d’automatisation des workflows qui permet aux utilisateurs de connecter plusieurs apps dans le cloud pour créer leurs propres processus automatisés.

Zoho Flow prend en charge les intégrations entre plus de 100 applications cloud. (Crédit D.R.)

La plateforme SaaS Zoho (suite bureautique, CRM, RSE…) ajoute une corde à son arc  avec un outil IFTTT (If This, Then That) baptisé Flow. Concurrent des solutions Zapier, Microsoft Flow et d’autres outils d’intégration d’applications, le produit de Zoho propose une plateforme où chaque workflow est défini par un événement déclencheur suivi par une ou plusieurs actions. Comme exemple de déclencheur, on peut citer la création d’un nouveau ticket dans une application de Service Desk, et comme action, un message d’alerte ou l’envoi automatique d’un ticket d’escalation au canal de communication de l’équipe concernée. Autre déclencheur possible : la réception d’un courriel d’une personne en particulier ou une modification apportée à une application CRM.

« Pour programmer ce genre d’événement, il ne faudrait pas avoir à écrire de code », a déclaré l’évangéliste en chef de Zoho, Raju Vegesna. « Si le cloud a facilité et a rendu le déploiement d’applications d’entreprise plus abordable, il a aussi appelé à simplifier les flux de processus qui traversent les plates-formes de multiples fournisseurs », a déclaré Brent Leary, co-fondateur et partenaire de CRM Essentials, un cabinet conseil basé à Atlanta. « Les outils d’automatisation de flux facilitent l’intégration d’applications cloud disparates et la création de processus de flux adaptés au rythme de l’entreprise d’aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Des ouvertures vers des apps tierces

Zoho compte beaucoup d’applications à son catalogue, mais Flow peut connecter un tas d’applications tierces, y compris celles de certaines plates-formes concurrentes. Actuellement, plus de 100 applications sont prises en charge, parmi lesquels 20 outils Zoho, en particulier ses applications Zoho CRM, Mail et Docs. Avec Flow, Zoho va rivaliser avec des plates-formes d’intégration déjà bien installées sur le marché. C’est le cas de Zapier : cette plateforme qui existe depuis 2011 cible également les utilisateurs professionnels, avec plus de 1000 intégrations d’applications web. C’est aussi le cas de Microsoft Flow, lancé fin 2016, qui offre 206 intégrations. Zoho fournit également plus de 200 modèles pour automatiser des processus utilisés couramment dans divers industries. Selon Brent Leary, l’offre déjà importante de solutions d’intégrations applicatives signifie que le marché de l’automatisation du workflow « est de plus en plus compétitif, et Flow va avoir plus de difficulté à gagner des parts sur ce marché ».

L’interface par glisser-déposer de Zoho Flow permet de créer et d’afficher les workflows (Crédit : Zoho)

Selon Raju Vegesna, l’interface par glisser-déposer de Flow pour créer et afficher les workflows peut contribuer à différencier son offre. Flow permet également de créer des fonctions personnalisées. Les utilisateurs pourront créer aussi bien des workflows simples comme des alertes que des fonctions logiques pour configurer des workflows plus complexes avec des actions soumises à des contraintes chronologiques. Le codage de ces fonctions personnalisées s’appuie sur le langage de programmation Deluge de Zoho, utilisé par quelque 50 000 développeurs dans le monde.

Avec Deluge, il est par exemple possible d’insérer un code personnalisé pour réaliser une analyse de sentiment sur le contenu d’un ticket – positif, neutre ou négatif – et de le compléter par des éléments décisionnels pour transmettre les avis au canal de communication pertinent. Par exemple, un ticket négatif pourrait être affiché dans Slack. Si l’avis est positif, un déclencheur temporisé pourrait automatiquement faire remonter le ticket si le problème n’est pas résolu au bout de 24 h. « L’utilisateur peut créer, personnaliser et voir comment s’enchaîne le flux logique. Il peut vraiment suivre le déroulement de son processus de workflow », a encore déclaré Raju Vegesna.

Le tableau de bord de Zoho Flow permet aux administrateurs d’accéder à des indicateurs sur les flux utilisés et en cours de création (Crédit : Zoho)

« Le fait de pouvoir construire des flux de processus prenant en compte les sentiments et de les relier à des branches rend certainement Flow très attrayant », a déclaré Brent Leary. « La fonction devrait plaire à beaucoup de gens. De même que l’interface utilisateur, vraiment agréable, qui simplifie le processus de création de flux. L’ensemble est très attractif et peut inciter les utilisateurs finaux à créer leurs propres flux », a-t-il déclaré. « Et si vous êtes un client Zoho One, c’est encore mieux, parce que Flow est inclus dans l’offre d’abonnement et vous pouvez l’utiliser sans frais supplémentaires ». Zoho Flow coûte 10 dollars par entreprise et par mois. L’outil est disponible gratuitement aux abonnés Zoho One. De plus, un tableau de bord avec des indicateurs permet aux administrateurs de voir les flux utilisés, les flux en cours de création et de savoir à quel moment et comment leurs workflows sont exécutés.

Environ 30 millions de clients utilisent les outils de l’éditeur indien, essentiellement vendu aux petites et moyennes entreprises. Le fournisseur a regroupé l’ensemble de ses 38 outils sous un seul et même forfait appelé Zoho One. L’abonnement au service coûte 30 dollars par mois et par utilisateur. A la fin de l’an dernier, Zoho avait également lancé Cliq, un outil de chat collaboratif concurrent de Slack.

chevron_left
chevron_right