Belle de Mai accélère les start-ups du numérique et des médias

Destiné initialement aux porteurs de projets IT, Belle de Mai, un Incubateur installé à Marseille a ouvert la 1ère promotion de son programme de soutien à des jeunes pousses qui souhaitent innover dans le secteur de la presse et de la communication. A la clé, un prêt d’un montant de 40 000 euros.

Le programme Manufacture lancé par l’incubateur Belle de Mai piloté par Céline Souliers (au milieu de la photo) soutient l’innovation dans la presse ainsi que les projets technologiques au sens large. Crédit. D.R.

Depuis sa création en 1999, l’incubateur Belle de Mai installé à Marseille, soutient des entrepreneurs dans leurs projets numériques en région Sud-Provence-Côte d’Azur et sur tout le territoire français. Depuis l’origine, 194 porteurs de projets ont été accompagnés, contribuant à la création de 145 entreprises, dont 72% sont toujours en activité. Le 18 janvier, la structure a reçu la 1ère promotion de son programme d’accompagnement. Baptisé La Manufacture, ce dispositif a élargi son spectre en soutenant également l’innovation dans le domaine des médias et des dispositifs de communication.

Après sélection de leur dossier, les porteurs de projets participeront au challenge « 8 Clos ». A la façon d’un Escape Game, ils vivent le parcours accéléré de la création d’un projet technologique. Ensuite, la mise en place d’un programme intensif hebdomadaire d’une durée de 3 mois, en collectif, avec un parcours personnalisé adapté aux objectifs individuels, va permettre à l’ensemble des participants de structurer leur réflexion sur un projet innovant dès le stade de l’idée. Passés ces 3 premiers mois, un comité d’experts statuera sur l’intégration des projets au sein de l’accélérateur pour une durée de 15 à 21 mois. 

Une avance remboursable en cas de succès

Pour financer leur projet, les participants auront la possibilité de débloquer une avance pouvant aller jusqu’à 40 000 €. Ce prêt sera remboursable uniquement en cas de succès. L’incubateur prend en charge les prestations nécessaires à la création et au développement de leur projet. Belle de Mai précise qu’il  ne prendra pas de parts dans la future entreprise. La 2ème promotion devrait commencer en mars 2019 après un appel à candidatures lancé tout prochainement.

chevron_left
chevron_right