Criteo organise sa 3e journée d’initiation au code pour des lycéens

En organisant la 3e édition d’Aujourd’hui je code, Critéo va faire découvrir les bases de la programmation informatique à 70 lycéennes et lycéens en région parisienne le 30 novembre. Cette année, cet événement auparavant réservé aux jeunes filles a été ouvert aux garçons.

Criteo veut encourager des lycéens à se diriger vers les métiers de la programmation. Crédit. D.R.

Conscientes de la désaffection marquée des jeunes pour les métiers du numérique, les entreprises multiplient les initiatives pour les sensibiliser à l’intérêt de ces parcours. Après Bouygues Telecom récemment, via son événement Girls@tech, Criteo a choisi d’inviter des lycéens à participer à une journée d’initiation au code. Pour sa  3ème édition,  son initiative « Aujourd’hui je code » se déroulera le 30 novembre dans les locaux de l’éditeur, à Paris. A cette occasion, 70 élèves, venus de 3 établissements de la région parisienne – des lycées Hélène Boucher (Paris), Jacques Brel (Courneuve) et Robert Doisneau (Corbeil Essonne) – participeront à des ateliers de programmation informatique animés par des collaborateurs du groupe.

L’association « Women in Engineering » de Criteo, ainsi que la Fondation CGénial, sont à l’origine de cette démarche dont l’objectif est de promouvoir davantage l’ingénierie auprès des femmes. Toutefois, cette année, l’événement est également ouvert aux garçons puisque 25 étudiants se joindront à 45 étudiantes. 

Suju Rajan, vice-présidente recherche chez Criteo : « La société évolue tellement vite qu’on aura de plus en plus besoin de talents avec un bagage technique ». (Crédit : D.R.)

Selon Suju Rajan, vice-présidente recherche chez Criteo, si cette journée est reconduite, c’est pour permettre aux jeunes filles et aux jeunes hommes de s’identifier à des personnes qui font carrière dans l’informatique, et de provoquer des échanges avec des ingénieurs afin de comprendre concrètement ce que sont les études des STEM (Science, Technology, Engineering et Mathematics). « La quatrième révolution industrielle va être dictée par l’intelligence artificielle », rappelle-t-elle pour souligner l’importance de se familiariser avec les technologies numériques. « La société évolue tellement vite qu’on aura de plus en plus besoin de talents avec un bagage technique. Et pas seulement pour devenir ingénieur, ce bagage est utile dans n’importe quelle profession ».

chevron_left
chevron_right