Docker dévoile un programme de migration des apps Windows Server

Les applications s’exécutant sur des systèmes Windows Server obsolètes peuvent être conteneurisées et portées, même si elles dépendent de composants spécifiques à la plate-forme.

Le programme MTA de Docker permet de sortir ces applications de leur environnement d’origine pour les encapsuler dans des containers.

Le dernier service dévoilé par Docker permet de migrer des applications héritées hors de versions de Windows Server obsolètes ou en fin de vie. Le programme appelé Windows Server Application Migration Program utilise la dernière version 2.1 de Docker Enterprise avec les services fournis par Docker. Il vient compléter le programme de modernisation Modernize Traditional Applications (MTA) proposé par Docker depuis avril 2017.

Centré sur le portage des applications historiques dans des conteneurs, le programme MTA permet de sortir ces applications de leur environnement d’origine, mais il sert aussi de première étape pour moderniser ou même réécrire complètement ces applications. Les conteneurs allègent le processus car il évite aux développeurs de se débattre avec les limites d’un OS sous-jacent qui ne peut pas être mis à jour.

Une migration minutieuse 

Le programme Windows Server a conservé la même approche, sauf qu’il est centré sur la conteneurisation et la modernisation des applications pour Windows Server. Comme l’explique Docker, le processus consiste d’abord à déterminer les dépendances communes de ces applications, notamment les composants et les durées d’exécution partagés, ainsi que leurs dépendances aux services fournis par une version particulière de Windows Server. Ensuite, les composants dépendants peuvent être conteneurisés et mis à niveau avec les applications qui les utilisent.

Par exemple, dans le cas d’une dépendance au niveau système obligeant une application à tourner avec une version antérieure du serveur Web IIS (Internet Information Server) de Microsoft, l’application qui utilise la version héritée d’IIS peut simplement utiliser une image fournie par Microsoft pour ce composant. Selon Docker, la plupart des applications susceptibles d’être portées en s’appuyant sur son service sont des applications internes héritées écrites à l’aide de la pile Microsoft (Net, C# et Visual Basic), mais il peut aussi y avoir des applications Java utilisant le runtime Windows.

Prise en charge de Windows Server 2016 et 2019

Le service a été lancé en même temps que Docker Enterprise 2.1 qui offrent, parmi ses nouvelles fonctionnalités, la prise en charge étendue des versions 2016 et 2019 de Windows Server, des options de tableau de bord et de gestion plus détaillées et la prise en charge de l’authentification SAML 2.0.

chevron_left
chevron_right