Fabien Lemarchand, RSSI de ManoMano : « La confiance numérique a une valeur business »

ManoMano, la place de marché dédiée au bricolage, au jardinage et à l’équipement de la maison, a créé le poste de RSSI en juin 2019. L’entreprise devait en effet structurer sa stratégie de sécurité pour accompagner sa très forte croissance. Six mois après, Fabien Lemarchand, le RSSI, a pu lancer avec Yogosha une campagne permanente de bug bounty.

Fabien Lemarchand, RSSI de ManoMano, a pu partir d’une feuille blanche en matière de stratégie de sécurité. (crédit : D.R.)

CIO. Pouvez-vous nous présenter ManoMano ?

Fabien Lemarchand. Créée en 2013, ManoMano est une plate-forme de mise en relation entre des vendeurs spécialisés et les clients finaux. C’est une place de marché en ligne pure : nous ne gérons pas de stock. Cependant, nous mettons en oeuvre nos premiers entrepôts pour proposer de gérer le stockage, l’emballage et l’expédition pour le compte des vendeurs. Nous intervenons dans les domaines du bricolage, du jardinage et de l’équipement de la maison en France, en Belgique, en Grande-Bretagne, en Italie, en Allemagne et en Espagne. Nous avons trois sites : Paris, Bordeaux et Barcelone.
Notre entreprise connaît une très forte croissance, de l’ordre de 50 % par an. Nous avions un chiffre d’affaires d’environ 300 millions d’euros en 2018 et nous avons atteint les 620 millions en 2019.

Vous avez été nommé RSSI de ManoMano en Juin 2019. Quelle était alors la situation ?

C’était une création de poste. Auparavant, la sécurité était gérée par le CTO. Et les développeurs s’occupaient de la sécurité dans le cadre de leurs tâches quotidiennes. Il n’y avait donc pas de stratégie de sécurité mais cela ne veut pas dire qu’il n’y avait pas de sécurité.

Lire la suite sur CIO.

chevron_left
chevron_right