Grande Ecole du Numérique : 347 formations au code labellisées en France

347 formations viennent d’être labellisées par le gouvernement pour aider des décrocheurs ou des personnes en reconversion à se former gratuitement aux métiers du développement informatique. Ces centres sont installés à Paris et également dans la plupart des grandes villes de France. l’objectif est d’arriver à former 12 000 candidats à la programmation.

Le réseau d’écoles Webforce 3 fait partie des formations numériques labellisées cette année par le gouvernement. Crédit. D.R.

Avec 347 établissements supplémentaires labellisés dans toute la France, 12 000 personnes seront formées d’ici l’an prochain aux métiers de la high-tech. Tel est l’objectif du dernier appel à labellisation piloté par le ministère du Travail dans le cadre du programme #10Knum 10 000 formations au numérique. Soutenu par Syntec Numérique et Pôle Emploi, ce programme été mis en place pour donner l’opportunité à des jeunes et des demandeurs d’emploi peu qualifiés d’accéder à des postes de développeurs (full stack, web, mobile), à raison d’un parcours pédagogique non tarifé. 

Sur 855 dossiers de candidatures déposés au cours de l’année, 347 établissements respectant rigoureusement les 5 critères d’éligibilité et ayant pris en considération les 10 critères de sélection du cahier des charges ont été retenus. Si ces centres sont installés principalement en Ile-de France, ils trouvent également leur place en régions. Sont ainsi concernés le Grand-Est, les Hauts-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bretagne, le Centre Val-de-Loire, les Pays de Loire, la Normandie, la Bourgogne-Franche Comté et la Nouvelle Aquitaine. On trouve aussi ces formations GEN dans le Grand Est, en région Occitanie et PACA ainsi que dans les territoires d’Outremer. Parmi celles-ci, figurent le réseau d’écoles 3WAcademy et de Webforce3 aux côtés de Simplon, de l’Epitech, l’Isen et d’Innov’Educ ou d’organismes publics comme le Greta ou l’Afpa.  Elles viennent s’ajouter aux 410 formations précédemment labellisées GEN.

Un accent mis sur le savoir-être des candidats

Parmi les critères d’accès au label GEN, il est à noter que chaque établissement ou organisme doit former gratuitement au minimum 10 personnes peu ou pas qualifiées, en recherche d’emploi, par session. L’objectif  étant d’atteindre 80% de candidats disposant d’un niveau bac ou inférieur au bac par session. D’autres conditions comme l’intégration d’un minimum de 30% de femmes ou la priorité donnée à hauteur de 42% au quartiers qualifiés de prioritaires  de la ville (QPV) sont également pris en compte.

Les formations mises en oeuvre doivent également faire preuve d’une qualité d’accompagnement tant sociale que professionnelle. Outre un enseignement  technique, elles doivent transmettre aux apprenants les codes de l’entreprise et de les aider à valoriser leur comportement. Rappelons qu’une  subvention non reconductible et limitée à 80% du budget total de la formation est accordée aux organismes labellisés.

chevron_left
chevron_right