Huawei et LG U+ testent la 5G avec un drone relais

Le fabricant chinois Huawei s’est associé avec l’opérateur télécoms et Internet LG U+pour tester en situation un réseau 5G entre un bus roulant et un drone volant. Les tests ont montré des capacités de débits compris entre 20 et 100 Mbps.

Le drone équipé d’une antenne 5G utilisé dans le test de connexion depuis un bus LG U+ au sol. (crédit : D.R.)

Dans la famille des tests de connexions 5G, celui présenté par le duo sino-coréen Huawei/LG U+ gagne haut la main la palme de l’originalité, mais aussi celle de l’efficacité. Après un premier essai grandeur nature en septembre, le fabricant chinois et l’opérateur télécoms coréen, ont en effet testé en situation un réseau 5G dans le quartier de Gangnam pour le moins hors du commun. La démonstration de ce réseau utilisant des stations de base aux bandes fréquences 3,5 GHz et 28 GHz, a en effet permis de diffuser en temps réel – avec succès – des flux vidéo IPTV 4K à des débits compris entre 20 et 100 Mbps, entre un bus roulant au sol et un drone en mouvement dans le ciel.

« Ce premier test pré-commercial mondial conjoint à grande échelle a montré une percée significative dans la 5G », a déclaré Kim Dae Hee, vice-président de LG U + 5G Strategy Unit. « Nous pensons que Huawei est prêt à aider LG U + à implémenter le premier réseau commercial 5G au monde sur la bande 3,5 GHz ». Cette démonstration intervient alors que l’effervescence autour de la 5G bat son plein, tous les opérateurs, fabricants et équipementiers réseaux et télécoms jetant leurs forces dans la bataille pour préparer l’après 4G. A quelques mois des JO d’été 2018 en Corée du Sud, également, les développements d’infrastructure 5G se multiplient, précédant l’arrivée des premiers smartphones compatibles en 2019.

5G par bus et drone

Le bus LG U+ utilisé pour l’expérimentation du réseau 5G avec un drone à Seoul dans le quartier de Gangnam. (crédit : D.R.)

chevron_left
chevron_right