Huawei lance des P20 et P20 Pro peu inspirés

Huawei vient de dévoiler ses derniers smartphones haut de gamme, les P20 et P20 Pro, reposant sur des composants maison et un partenariat avec Leica pour la partie photo.

Le design de ces deux P20 restent très proche de celui du P10, qui ne se démarquait pas non plus du P9. (crédit : Huawei)

En difficultés sur le marché américain, Huawei peut compter sur l’Europe et l’Asie pour écouler ses smartphones. Pour le lancement de ses mobiles P20 et P20 Pro, quelques semaines après la sortie des Samsung Galaxy S9, le fournisseur chinois met surtout en avant la photographie. « Nous recherchons l’inspiration des artistes pour faire évoluer continuellement notre approche du design et de l’innovation », a ainsi déclaré Richard Yu, directeur de Huawei Consumer Business Group. « La série Huawei P20 s’appuie sur l’héritage de notre collaboration avec Leica. Avec un triple capteur révolutionnaire sur le P20 Pro, un double capteur sur le P20, et – sur les deux – une intelligence artificielle avancée, les utilisateurs les plus exigeants peuvent capturer et partager la beauté du monde qui les entoure ».

La photographie est l’argument de vente le plus important notamment avec le P20 Pro qui incorpore le premier appareil photo à triple objectif au monde. Plus précisément, il s’agit d’une configuration développée avec Leica, composée d’un premier capteur de 40 Mp, d’un second monochrome de 20 Mp et d’un troisième de 8 Mp avec zoom 3x (des lentilles se déplaçant dans un bain). Par conséquent, Huawei affirme que le capteur d’image hautement sensible du P20 Pro capture des photos à faible luminosité avec une sensibilité allant jusqu’à 102 400 ISO.

Un design emprunté à l’iPhone X 

Le P20 ne semble pas être sous équipé avec un double capteur photo : un 12 Mp avec une taille de pixels allant jusqu’à 1,55 μm, et un monochrome de 20 Mp, améliorant ainsi la capacité du mobile à prendre des photos dans des conditions de faible luminosité. Les deux modèles prennent également en charge la stabilisation 6 axes et le même super slow motion de 960 images/seconde que l’on retrouve dans le Galaxy S9 et la gamme Xperia de Sony. Coté design rien de nouveau, on dirait un iPhone X surtout avec la petite encoche sur la partie supérieure de l’écran.

Difficile de ne pas penser à l’iPhone X quand on jette un premier coup d’oeil au P20. Dommage. (crédit : Huawei)

En termes de spécifications techniques, les modèles P20 et Pro reposent tous les deux sur la puce SoC Huawei Kirin 970 (quatre coeurs à 2,4 GHz et quatre autres à 1,8 GHz). Gravée en 10 nm, cette puce embarque un NPU (Neural Processing Unit) permettant d’améliorer les capacités de traitement en matière d’image, de géolocalisation et de reconnaissance vocale. La Kirin 970 est également dotée de deux ISP (Image Signal Processor) chargés de traiter les images. Le P20 avec un écran 5,8 pouces dispose de 4 Go de RAM et 128 de flash (649€), et le Pro de 6,1 pouces passe à 6 Go/128 Go (899€). Le P20 Pro dispose également d’une batterie plus grande de 4 000mAh par rapport aux 3 400mAh du P20.

Toujours une surcouche sur Android 

Les deux mobiles sont animés par Android 8.1 avec la surcouche EMUI de Huawei et supportent le kit ARCore de Google. Aucun des deux modèles ne prend en charge la charge sans fil. Ils sont également dotés d’une encoche proéminente inspirée de l’iPhone X. Cependant, Huawei a intégré un interrupteur à bascule dans le menu de configuration du téléphone qui permet de le rendre un peu plus discret.

chevron_left
chevron_right