IBM muscle Watson pour le tournoi de Wimbledon

Partenaire du championnat de tennis de Wimbledon depuis 1990, IBM continue de développer des solutions IA dans Watson pour améliorer l’expérience des fans. Analyse vidéo en temps réel, chatbot avec Messenger, tableau de bord statistique font partie des dernières fonctions disponibles pour ce tournoi.

AI Highlight est un tableau de bord développé pour l’équipe éditoriale du tournoi. Il fusionne analyse automatique d’images et visualisation de données pour avoir un panorama complet en temps réel. (Crédit : Wimbledon)

Si IBM a lâché Rolland Garros cette année en ne renouvelant pas son partenariat qui courrait depuis 1985, celui avec le tournoi anglais de Wimbledon se porte bien. Depuis 1990, la multinationale sponsorise le championnat et lui apporte ses technologies pour améliorer l’efficacité des équipes du All-England Lawn Tennis and Croquet Club (AELTC), organisatrice de ce concours de tennis sur gazon. Cette année, IBM continue d’enrichir Watson – que l’AELTC utilise depuis 2015 – pour renforcer ses capacités d’analyse des matchs en temps réel. Le système IA de big blue a été entraîné à reconnaître les émotions des tennismen et il a été couplé avec d’autres technologies de d’analyse audio et vidéo pour capter les meilleurs moments d’un échange. Avec trois matchs sur chacun des six courts et par jour, les centaines d’heures filmées sont ajoutées rapidement au cloud hybride géré aussi par IBM.

Cela a permis aux chercheurs de l’entreprise et aux consultants d’IBM iX de développer un outil qui résume automatiquement les échanges en se fondant sur les analyses de bruits du public, des mouvements des joueurs et d’autres données du match. Cela permet à l’équipe éditoriale de l’AELTC de simplifier et accélérer la production de vidéos pour son site, etc. Wimbledon.com a d’ailleurs été reconstruit par les équipes IBM iX pour donner la part belle à la vidéo. Comme Wimbledon devient le diffuseur hôte des Championnats, avec le lancement de Wimbledon Broadcast Services, l’AELTC voulait s’assurer que les plateformes numériques sont également capables de diffuser les contenus vidéo de manière fluide.

Des outils professionnels pour les supporters

Un tableau de bord, AI Hightlights, a également été mis en place pour le staff éditorial du tournoi. Ce dernier regroupe de la visualisation de données du match en cours ainsi que de l’analyse automatique d’images. Ceci afin de pouvoir trouver le cliché le plus potentiellement viral de la rencontre et de le diffuser sur tous les canaux numériques, réseaux sociaux inclus. Les fans et le public ne sont pas laissés pour compte donc. IBM a en plus nouer un partenariat avec Facebook Messenger pour l’intégrer à Watson et développer un chatbot pour Wimbledon. Pour les personnes ne pouvant pas assister aux matchs depuis les courts, à la télévision, ou en streaming, ce bot envoit automatiquement des informations sur les scores, les joueurs, les belles actions, etc. Pour le public autour des courts gazonnés, l’assistant Fred est toujours disponible et a été amélioré cette année.

Pour les 150 ans du club All England Lawn, IBM a aussi utilisé Watson pour créer l’affiche du tournoi. (Crédit : Wimbledon)

Le SlamTracker d’IBM a aussi été repensé pour proposer des images différentes selon les supporters. S’ils le souhaitent, ces derniers auront accès aux mêmes données que les statisticiens ou les arbitres de chaise en temps réel. De la position de la balle à l’emplacement des joueurs pour révéler les tactiques des sportifs, en passant par le flux Twitter, les fans pourront ainsi réagir et donner leur propre analyse avec un outil quasi-professionnel.

Plus anecdotique, Wimbledon a créé son affiche officielle avec Watson. A l’occasion des 150 ans du club All England Lawn, les 9 000 photos constituant la mosaïque ont été tirées de l’ensemble des archives photographiques du club – 300 000 images – par l’outil IA de big blue.

chevron_left
chevron_right