Intel se renforce dans les FPGA avec eAsic

En mettant la main sur eAsic et sa technologie de puces Asic spécialisées, Intel va pouvoir renforcer sa position concurrentielle dans le domaine des circuits intégrés reprogrammables. Et lutter plus efficacement contre AlteraCorporation, Global foundries ou encore Xilinx.

Dan McNamara (à gauche), vice-président et directeur de la division Programmable Solutions Group d’Intel aux côtés du CEO d’eASIC, Ronnie Vasishta, posant devant le siège du fondeur à Santa Clara le 12 juillet 2018. (Crédit : Intel Corporation)

Taillés pour répondre aux besoins de traitements de workloads spécifiques, les FPGA ont le vent en poupe. Déjà présent sur ce marché via le rachat en décembre 2015 d’Altera – au travers de de sa ligne de produits Arria FPGA -, Intel redouble d’efforts pour s’imposer sur le marché des circuits intégrés reprogrammables. Pour ce faire, le fondeur de Santa Clara vient d’annoncer le rachat d’eAsic qui développe depuis près de 20 ans une technologie de puces spécialisées, Asic.

« Cette combinaison rassemble les meilleures technologies des deux sociétés pour offrir aux clients plus de choix, des délais de mise sur le marché plus courts et des coûts de développement réduits », a expliqué Dan McNamara, vice-président et directeur de la division Programmable Solutions Group d’Intel dans un billet. « Plus précisément, le fait d’avoir une offre d’ASIC structurée nous aidera à mieux répondre aux applications à haute performance et contraintes de puissance que rencontrent nombre de nos clients dans des segments de marché comme les réseaux sans fil 4G et 5G, le réseau et l’internet des objets ». Suite à ce rachat, les équipes de eAsic vont rejoindre celles d’Intel et intégrer sa division Programmable solutions group.

Un marché des FPGA de plus de 63 milliards de dollars en 2017

En avril dernier, Dell EMC et Fujitsu ont annoncé le lancement de serveurs pour datacenters d’entreprise prêts à l’emploi intégrant des circuits intégrés reprogrammables FPGA Arria 10 GX d’Intel. Ce dernier doit faire face à une rude concurrence, parmi laquelle on trouve notamment Xilinx, AlteraCorporation, Global foundries ou encore Texas Instruments, Tabula et Quick logic Corporation. D’après Stratistics MRC, le marché des FGPA devrait passer de 63,05 milliards de dollars en 2017 à 117,97 milliards d’ici 2026, soit une croissance annuelle moyenne de 7,2%.

chevron_left
chevron_right