L’allemand fluidOps dans l’escarcelle de Veritas

Positionné dans les domaines du data management et du multicloud, Veritas Technologies vient de racheter l’éditeur allemand fluidOps spécialisé dans l’orchestration et la gestion des données en environnement on-premise ou cloud. La v7.4 de Veritas Access intégrera la première cette technologie.

Mike Palmer, vice-président exécutif et responsable produit de Veritas, mise sur le data management notamment avec l’arrivée de RGPD. (crédit : D.R.)

Plus de deux ans après avoir été cédée par Symantec au fonds d’investissement Carlyle pour 8 milliards de dollars, Veritas poursuit son recentrage dans la gestion des données. Désormais positionnée dans les domaines – porteurs – du data management et du multicloud, la société américaine vient de racheter l’éditeur allemand fluidOps. Objectif : renforcer son expertise dans l’orchestration et la gestion des données structurées (ou non) dans les environnements sur site mais aussi cloud privé, public et hybride. A la suite de cette acquisition, Veritas prévoit d’intégrer la technologie de fluidOps dans ses solutions, en commençant par son offre SDS (software defined storage) Access à partir de la v7.4 dont la disponibilité est attendue dans les prochains mois.

« Nous sommes convaincus que cette acquisition aidera à la progression de l’approche et de la solution Veritas 360 Data Management, en fournissant de nouveaux niveaux d’orchestration et d’intégration sémantique, ce qui est aujourd’hui essentiel pour les entreprises internationales », a expliqué dans un communiqué Mike Palmer, vice-président exécutif et responsable produit de Veritas. 

chevron_left
chevron_right