Le marché PC, tablettes et stations de travail en Europe de l’Ouest en berne sur 2018

D’après IDC, les ventes de PC, stations de travail et tablettes en Europe de l’Ouest devraient baisser de 3,7% à 73,4 millions d’unités. Une vague de renouvellement de matériels devrait permettre aux marchés des terminaux personnels de redresser un peu la barre.

Evolution des ventes de tablettes et de PC en Europe de l’Ouest entre 2018 et 2022. (crédit : D.R.)

Les dernières projections d’IDC pour les ventes de terminaux personnels en Europe de l’Ouest, indiquent, comme on pouvait s’y attendre, que le marché n’est pas près de renouer avec la croissance. D’après le cabinet d’études, les livraisons cumulées de PC, de tablettes et de stations de travail devraient en effet représenter 76,2 millions d’unités cette année, et reculer ainsi de 3,4% par rapport à 2017. Cette spirale baissière devrait se poursuivre en 2019 avec un nombre de produits commercialisé en baisse de 3,7% à 73,4 millions d’unités. Sans prendre en compte les ventes de stations de travail, le cabinet d’études estime que les volumes de ventes atteindront 74,9 millions d’unités en 2018 puis 69,85 millions d’unités en 2022. En quatre ans, le marché ne devrait donc baisser que de 1,4% par an en moyenne, ce qui laisse donc espérer un ralentissement de la décroissance au-delà de 2018.

Les tendances observées depuis le début 2018 constituent les prémices «l’amélioration » de la situation à moyen-terme. IDC constate en effet que la vague de renouvellement des PC et des tablettes attendue dans les entreprises se déroule plus rapidement que prévue, avec le mid-market pour principal moteur. C’est notamment le cas sur le segment des PC de bureaux professionnels où le renouvellement des formats classiques par des matériels compacts ou tout-en-un devrait aboutir à sa première année de croissance depuis 2014. Dans le domaine des notebooks professionnels, les ventes d’ultra-mobile et de matériel hybrides continuent de croître et les perspectives restent bonnes pour les années à suivre.

Une situation difficile sur le marché grand public

« Les prévisions à court terme sur le marché grand public sont moins enthousiasmantes. Il existe un inventaire assez important dans les réseaux de distribution et les pénuries de composants ne devraient rien arranger», explique Liam Hall, analyste chez IDC. La niche des PC de jeu constitue néanmoins une poche de croissance. Les livraisons de notebooks, elles, se sont plutôt bien comportées au deuxième trimestre 2018, notamment pour répondre à des achats effectués plutôt et en prévision du troisième trimestre.

chevron_left
chevron_right