Le rachat de Cylance renforce l’offre sécurité de Blackberry

Blackberry est prêt à signer un chèque d’1,4 milliard de dollars pour mettre la main sur les solutions de cybersécurité dopées à l’IA de Cylance. 

Cylance Protect la cybersécurité détecte de manière proactive l’exécution des malwares. (crédit : D.R.)

Avec l’acquisition de Cylance, pour un montant de 1,4 milliard de dollars, Blackberry poursuit son repositionnement stratégique dans le domaine de la sécurité. Ce rachat permettra notamment de renforcer les capacités fonctionnelles de ses divisions Spark et QNX. Cet OS temps réel est aujourd’hui très utilisé dans l’embarqué et notamment dans les nombreux projets de voitures autonomes.

Cylance utilise l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine pour aider les entreprises à se protéger contre les attaques, avec ses modèles et algorithmes capables de prévoir et prévenir les menaces connues et inconnues. Des concurrents comme IBM Watson for cybersecurity, RSA Security AnalyticsDarktrace ou encore Vectra Networks occupent aujourd’hui ce segment très prisé des analystes.

S’implanter dans les grands comptes

« Le leadership de Cylance dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la cybersécurité complétera immédiatement l’ensemble de notre portefeuille, UEM et QNX en particulier. Nous sommes très enthousiastes à l’idée d’intégrer leur équipe et de tirer parti de notre nouvelle expertise combinée », a indiqué John Chen, président exécutif du conseil et CEO de Blackberry, dans un communiqué. L’entreprise compte actuellement environ 3 500 entreprises clientes actives, dont plus de 20 % des entreprises du Fortune 500, ce qui permet à BlackBerry d’accéder à un plus grand nombre de grands comptes dans le monde des affaires.

chevron_left
chevron_right