L’école des Plombiers du numérique s’installe à Romans-sur-Isère

Fondée par l’association Impala Avenir, l’école des Plombiers du numérique étend son réseau en ouvrant un sixième campus à Romans-Sur-Isère (Drôme). L’établissement s’engage à former chaque année une trentaine de de jeunes décrocheurs aux métiers de la fibre optique, avec proposition d’embauche à la clé.

L’école des Plombiers du numérique propose des formations FTTH (Fiber to the Home) de 3 mois en alternance permettant d’acquérir les rudiments de déploiement de la fibre. Crédit D.R.

Après Chelles, Bordeaux, Marseille, Lyon et Chalons-en-Champagne, prévue courant novembre, l’école des Plombiers du numérique s’agrandit avec la création d’un campus à Romans-sur-Isère. Créé par le fonds de dotation Impala Avenir et soutenue par la fédération InfraNum, le réseau propose à des jeunes sans diplôme, souvent décrocheurs ou issus des quartiers prioritaires, d’acquérir les bases techniques de déploiement de la fibre. L’apprentissage est rémunéré et débouche sur un emploi pour 80% des candidats, revendique l’établissement. Les  trois dernières écoles créées résultent de la coopération d’acteurs socio-économiques régionaux et des collectivités locales. À Lyon, l’école des Plombiers du numérique est portée par l’école de la Deuxième Chance, associée avec les Apprentis d’Auteuil et l’association Sport dans la Ville, avec l’aide de la société Telenco et de la fondation PAI Partners. Il est prévu d’y former 45 jeunes par an issus des différents territoires de la région. À Romans sur Isère, elle est portée par le groupe Archer (acteur de l’insertion par l’activité économique), en association avec la Mairie de Romans, la CCI, le syndicat mixte ADN et la fondation BreakPoverty. 30 jeunes seront formés chaque année.

Inauguré d’ici peu, le centre de Chalons-en-Champagne résulte également de l’union des écoles de la Deuxième Chance, avec le groupe de formation Almea Fibre, sous l’initiative de l’opérateur Altitude Infrastructure et de sa filiale Losange. Les besoins de la filière sont tels qu’il est prévu de former sur 4 établissements 48 jeunes d’ici fin 2018. Les formations proposées associent à la fois remise à niveau, accompagnement au permis de conduire et apprentissage du geste, dans le cadre d’une formation alliant pratique sur plateau technique et stage en entreprise.

Une initiative saluée par le secrétaire d’Etat à la cohésion des territoires

L’ensemble des industriels de la filière, réunis derrière leur fédération InfraNum, s’est impliqué dans le dispositif en participant aux jurys de sélection, en prenant les jeunes en stage et en favorisant leur insertion professionnelle. Quarante jeunes ont d’ailleurs été reçus par le Secrétaire d’Etat à la Cohésion des Territoires, Julien Denormandie, en juin dernier pour soutenir l’initiative et acter des résultats du dispositif.

chevron_left
chevron_right