Les clés de la Caisse d’Epargne des Hauts-de-France pour mieux exploiter ses données

En mettant en place la solution Altery, les directions métiers de la Caisse d’Epargne des Hauts-de-France gagnent en autonomie dans la manipulation des données. Cette plate-forme vient s’ajouter aux outils communs à toutes les caisses en permettant des traitements plus performants qu’avec des outils bureautiques.

Benoît Raffin-Peyloz, directeur Data & Etudes de la Caisse d’Epargne des Hauts-de-France, a constaté un net gain de temps sur les traitements répétitifs avec Alteryx. (crédit : D.R.)

Le groupe BPCE (Banque Populaire Caisse d’Epargne) bénéficie d’un SI géré par un GIE informatique. Celui-ci fournit un socle commun aussi bien applicatif qu’en termes d’infrastructures. Mais, des solutions informatiques locales sont parfois mise en oeuvre dans un établissement pour répondre à des besoins particuliers.  C’est le cas à la Caisse d’Epargne des Hauts-de-France où le décisionnel commun a ainsi été enrichi avec une solution informatique locale, Alteryx (logiciel d’Extraction, Transformation et Chargement des données), qui est aujourd’hui regardée par d’autres entités du groupe.

Au niveau communautaire, les caisses disposent pour le traitement et l’analyse de données d’outils tels que SAP Business Objects ou des logiciels bureautiques  (Excel, Access…) . « Les solutions à notre disposition ne répondaient plus à nos besoins » constate Benoît Raffin-Peyloz, Directeur Data et Etudes à la Caisse d’Epargne des Hauts-de-France.

Lire la suite sur CIO.

chevron_left
chevron_right