L’introduction en bourse de Docusign se précise

L’américain DocuSign, spécialisé dans le domaine de la signature électronique, aurait déposé une demande confidentielle d’introduction en Bourse (IPO) auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine. L’entreprise devrait faire son entrée à Wall Street d’ici 6 mois, selon des sources citées par TechCrunch.

Keith Krach est président de DocuSign depuis janvier 2017. Crédit. D.R.

Après Dropbox la semaine dernière, le service de signatures numériques DocuSign pourrait également franchir le cap de l’introduction en bourse. Sur la base d’informations recueillies par TechCrunch, l’entreprise aurait discrètement déposé un dossier à la Securities and Exchange Commission en vue de réaliser son IPO dans les six prochains mois. 

Elle devrait révéler ses intentions quelques semaines avant son entrée sur les marchés boursiers. Cela fait un moment que cette entreprise californienne pense à entrer en bourse pour accroître sa profitabilité et développer son offre à l’international. Il y a tout juste deux ans, l’éditeur annonçait avoir réalisé une levée de fonds de 233 millions de dollars dans le cadre de son 6e tour de table financier.

Une valorisation de 3 Md$

Ce dernier avait été mené par Brookside Capital et Bain Capital Ventures. Le montant total des fonds levés par la société avait alors dépassé les 440 millions de dollars. Parmi les investisseurs stratégiques de DocuSign, on trouve notamment Google ventures, Salesforce Ventures, Samsung Venture Investement Corporation ou encore Comcast Ventures, Visa ainsi que NTT Finance. A l’occasion de son dernier tour de table l’année dernière, 85 millions de dollars, la valorisation de DocuSign était estimée à 1,6 milliard de dollars. Elle s’est aujourd’hui envolée pour atteindre 3 milliards de dollars.

Depuis sa création en 2003, l’entreprise a subi plusieurs changements au niveau de son management. En janvier 2017, Daniel Springer a été nommé en tant que CEO, en remplacement de Keith Krach. Ce dernier reste quant à président du directoire. Les solutions de cette société sont utilisées par plus de 100 000 clients dans le monde et par plus de 50 millions d’utilisateurs dans 188 pays.

chevron_left
chevron_right