Newmanity se démarque des GAFAM dans le chat et le stockage

Editeur français, Newmanity propose un outil mêlant chat et stockage. S’appuyant sur la plate-forme open source Ceph, il compte se mesurer aux infrastructures des géants du secteur en proposant une suite collaborative compatible nativement avec le RGPD.

La suite d’outils collaboratifs de Newmanity ne propose pour l’instant que du tchat et du stockage, mais l’éditeur français compte y apporter d’autres services prochainement. (Crédit : Newmanity)

Newmanity n’existe que depuis six ans mais s’est déjà réinventée deux fois. Lancée en 2012 comme réseau social pour les personnes intéressées par le développement durable et la transition, la start-up évolue en 2015. Après une levée de fonds de cinq millions d’euros, elle lance un service mail respectueux des données personnelles et de l’environnement qui comptabilise plus de 100 000 inscrits. En février de cette année, après 18 mois de R&D, Newmanity choisit de mélanger un peu ses deux premières activités et d’y ajouter une offre de stockage.  

L’entreprise propose aujourd’hui une suite d’outils collaboratifs, pour le moment focalisés sur le tchat et le stockage. Mais Newmanity reste fidèle à ses principes et cherche à apporter une solution alternative et indépendante des acteurs majeurs en place – Google Suite, Office 365 et consorts – dans le respect des données privées de ses clients. « Les entreprises comme les gouvernements se mettent en quête de solutions sécurisées, dont ils pourront maîtriser les évolutions technologiques sur des territoires où ils maîtrisent les législations et réglementations » estime Stéphane Petibon, directeur général de Newmanity. « Ce sont tous les critères qui ont présidé à la création de notre suite collaborative ». Son offre repose ainsi sur des choix technologiques différents. 

Stockage open source, datacenter européen 

Pour le stockage, Newmanity a fait le choix de s’appuyer sur la plateforme open source Ceph. Celle-ci est utilisée par de nombreuses organisations dans le monde comme le CERN, Bloomberg, Deutsche Telekom etc. L’espace de stockage cloud, appelé Folio, et toute la solution de l’entreprise sont hébergés sur des serveurs écologiques : l’alimentation en électricité est produite uniquement par des énergies renouvelables, des échanges thermiques naturels sont utilisés pour refroidir les serveurs et les composants sont sélectionnés de manière à optimiser la consommation électrique. Le datacenter est localisé aux Pays-Bas. La start-up assure maîtriser complètement l’hébergement physique des données. 

Newmanity propose également un service de messagerie unifié, alliant tchat et email, permettant d’intégrer facilement des personnes n’utilisant pas les services de la start-up grâce à sa technologie « mail in chat ». L’outil est disponible sur tous les terminaux, via une application pour les smartphones et tablettes (sous Android et iOS).

Newmanity propose une application unifiée de stockage, tchat et email disponible sur tous les terminaux et systèmes d’exploitation. (Crédit : Newmanity)

Fonctionnant par abonnement, les services peuvent être testés pendant un mois gratuitement sans fournir d’informations bancaires. Deux offres entreprises sont proposées. La version Team, à deux euros par mois par utilisateur, donne accès à un historique illimité – restreint à un mois dans la version gratuite grand public – et 10 Go de mémoire par utilisateur. La version Entreprise, pour les équipes de plus de 50 personnes, est réalisée au cas par cas.  

Si la suite de Newmanity est pour le moment assez limitée, l’entreprise travaille sur d’autres services. Des solutions de visioconférence, de chiffrement des échanges et des fichiers, ou d’édition de documents sont à venir. 

chevron_left
chevron_right