Outscale ressuscite son initiative Scaledome

Après avoir stoppé son programme d’accélération de start-ups Scaldome en 2017, le fournisseur de services cloud Outscale le relance. Il s’appuie pour cela sur des accélérateurs et incubateurs tiers dont Ionis 361, 42 Entrepreneurs, SO Digital ainsi que la pépinière de la CCI 92.

Ahmed Drif (à gauche) et Guillaume Le Vézouët (à droite), fondateurs de la start-up Connect Your Machine aux côtés de Laurent Seror (au milieu), PDG et fondateur d’Outscale, lors de la remise du prix Scaledome en partenariat avec la CCI 92. (crédit : D.R.)

Outscale remet le couvert dans l’accélération de start-ups. Après avoir lancé en 2015 son programme Scaledome pour accélérer les jeunes pousses IT prometteuses avant de faire machine arrière deux ans plus tard, le fournisseur cloud français a finalement décidé de le reconduire. Une relance qui passe par de toutes nouvelles modalités : « Auparavant on hébergeait les start-ups mais on s’est aperçu que d’autres structures d’accompagnement savaient faire ce métier bien mieux que nous », nous a indiqué David Chassan, directeur marketing et communication d’Outscale. « On a préféré s’associer avec des structures d’accompagnement qui sont spécialisées dans l’évaluation de pitchs, l’accompagnement au business plan, et capables d’émuler les start-ups entre elles ». 

Dans le détail, un contrat de partenariat, sans échange monétaire ou reversement, a été conclu entre Outscale et des accélérateurs, incubateurs et pépinières, dont les premières sont Ionis 361, 42 Entrepreneurs, SO Digital ainsi que la pépinière de la CCI 92. Ce co-développement n’est pas uniquement réalisé avec des établissements de la région parisienne : un autre contrat est dans les tuyaux avec « une grosse structure » dans le sud de la France près de Montpellier. Alors que ces établissements assurent l’hébergement et les prestations d’accompagnement en tant que tel, Outscale met à disposition des start-ups accélérées des ressources cloud comprenant l’accès à des GPU Nvidia ainsi qu’une dotation de 20 000 euros sur trois mois à consommer dans des prestations cloud complémentaires, de la formation, des ateliers… Les start-ups éligibles doivent mener un projet innovant en cloud, IoT, machine learning, big data, HPC, ou smart cities.

Une sélection drastique pour entrer dans Scaledome

A la différence de programmes d’accélération traditionnelles, Scaledome ne fonctionne pas sur un principe de promotion de start-ups, mais sur un mode d’intégration continue. A ce jour, trois start-ups ont bénéficié de ce programme, l’ambition étant davantage orienté vers du qualitatif que du quantitatif, Outscale ne cherchant pas du tout à faire du volume mais au contraire à identifier les projets qui lui paraissent les plus innovants, quitte à rejeter pas mal de candidatures. « Sur les 70 dossiers de start-ups présentés par CCI92 et les 9 dossiers de 42Entreprenurs nous en avons seulement retenu 2 », nous a expliqué David Chassan. A ce jour, 2 start-ups sont en cours d’accélération dans Scaledome, Tyda et Connect Your Machine, et une vient d’en sortir, Tanker, qui a par ailleurs reçu une certification de l’ANSSI.

chevron_left
chevron_right