OVH dégaine son dernier répartiteur de charge

L’hébergeur et fournisseur cloud roubaisien OVH a redéveloppé son offre de load balancer permettant maintenant de répartir n’importe quel type de trafic HTTP, TCP ou UDP en environnement cloud privé, public, hybride ou sur serveurs dédiés.

Le serveur web Nginx dispose nativement d’une fonction de répartition de charge qui va être complétée par OVH avec l’outil open source HAProxy. (crédit : D.R.)

Chose promise, chose dûe. Lors de son dernier événement Summit Paris 2017, OVH avait notamment annoncé l’arrivée prochaine de sa prochaine génération de son load balancer. On en sait aujourd’hui un peu plus sur ses caractéristiques. Réutilisant le code source du load balancer open source HAProxy couplé au serveur web Nginx, la solution d’OVH est maintenant capable de répartir n’importe quel type de trafic HTTP, TCP ou UDP en environnement cloud privé, public, hybride ou sur serveurs dédiés. Des fonctionnalités sécurité ont aussi été intégrées, parmi lesquelles de l’anti-DDoS, des certificats SSL Let’s Encrypt sachant qu’une compatibilité avec vRack, l’outil d’OVH qui permet de connecter et gérer des serveurs virtualisés dans un datacentre privé, est de la partie.

Le load balancer de l’hébergeur et fournisseur cloud roubaisien est accessible depuis l’espace client et les API OVH ou OpenStack. Il est proposé en France (datacenter de Gravelines) et au Canada (datacenter de Beauharnois) et sera progressivement étendu aux autres centres de calcul de la société courant 2018. Contacté par la rédaction, OVH n’a pas souhaité communiqué le prix et le nombre de clients intéressés par sa dernière solution de répartition de charge.

Utilisé pendant le Black Friday par Smart Traffik

On sait en revanche que la société Smart Traffik (ex Evoke), spécialisée dans les solutions SaaS de suivi et d’amélioration de parcours client, a utilisé le load balancer d’OVH dans le cadre du dernier Black Friday. « Nous avons enregistré près de 15 millions de hits sur la seule journée du vendredi, c’est un record! En s’appuyant sur cette dernière génération d’équilibrage de charge, toute notre infrastructure absorbe parfaitement les pics de charge et assure une ultra haute disponibilité. Ce qui nous permet d’assurer sereinement notre croissance pour les prochaines années », a expliqué dans un communiqué Guillaume Morlet, directeur technique chez Smart Traffik.

chevron_left
chevron_right