058 5 32 18 32 contact@ygaltech.com
Sélectionner une page

Au premier semestre 2019, l’éditeur britannique Sage a enregistré un chiffre d’affaires de 1,073 Md€, en croissance de 6,2 % comparativement à la même période un an plus tôt. Les revenus générés en France ont quand à eux augmenté de 3 %.

Les revenus de Sage liés à la suscription de logiciels par abonnement ont connu une belle croisance lors du dernier semestre. (Crédit : Sage)

« Devenir un acteur important du SaaS ». Telle est l’ambition dont fait montre Sage dans le communiqué de presse présentant ses derniers résultats semestriels. Pour le compte des six premiers mois de son exercice 2018, l’éditeur britannique affiche un chiffre d’affaires de 1,073 Md€ (941 M£), en croissance de 6,2 % par rapport à la même période un an plus tôt. Sur ce total, 888,5 M€ (779 M£, +10,2 %) correspondent aux revenus récurrents de l’entreprise. Dans cette catégorie, se trouvent notamment les logiciels souscris par abonnement. Ils ont généré un chiffre d’affaires de 553,3 M€ (485 M£), soit une hausse de 28 %. Participant également aux revenus récurrents, l’activité Maintenance et support chute elle de 10 % pour tomber à 335,3 M€ (294 M£). L’éditeur enregistre un bénéfice opérationnel organique de 248,7 M€ (218 M£), avec une croissance légère de 0,8 %.

L’ambition de Sage sur le SaaS s’explique par un certain retard accumulé vis-à-vis de ses concurrents sur ce marché très porteur. Preuve de cette volonté d’accélération, l’éditeur propose une ventilation assez peu commune de ses résultats. Une ligne « Sage Business Cloud » représente les revenus organiques générés auprès de clients ayant déjà adopté ses solutions cloud. Ils atteignent 349 M€ (306 M£), en croissance de 82 %. Sage comptabilise par ailleurs 532,6 M€ (467 M£) de revenus organiques issus d’entreprises pourvues d’un « potentiel de migration » vers les solutions cloud. Enfin, la catégorie « Autres » réunit les facturations provenant de clients dont le passage au cloud n’est pas au programme. Ce segment représente 191,6 M€ (168 M£), en baisse de 3 %.

Sage

Sage comptabilise dans ses revenus des entreprises au fort potentiel de développement sur le cloud. (Crédit : Sage)

S’agissant de la ventilation géographique des résultats, c’est le marché nord-américain qui booste les ventes de l’éditeur, avec notamment un chiffre d’affaires de 238,4 M€ (209 £) généré aux États-Unis. Les facturations pour la zone Europe du sud et centrale atteignent 346,8 M€ (304 M£), en hausse de 3 % par rapport au premier semestre 2018. Une croissance identique a celle des revenus dégagés en France, qui sont passés à à 158,5 M€ (139 M£).

Share This