Pour contrer AMD, Intel étoffe sa gamme Core Coffee Lake de 8e génération

Afin d’éviter que les utilisateurs de PC desktop pensent qu’ils ont été négligés et se tournent vers AMD, Intel a livré une série de processeurs Core desktop de 8e génération, plus quatre chipsets également pour les cartes mères, avec une fonction de « veille permanente » copiée sur les haut-parleurs intelligents.

Avec ses puces Coffee Lake poru PC de bureau, à l’exception de cette Core i7-8700T, Intel a rogné ses tarifs pour rester compétitifs face à AMD.

Si la puissante puce Core i9 mobile 6 cœurs d’Intel, et, dans une moindre mesure, les puces « Core i7+ » et consœurs qui équiperont des notebooks intégrant la technologie d’accélération Optane, font partie des dernières annonces les plus importantes d’Intel, il faut également mentionner trois puces Core Desktop « standard », ainsi que six processeurs Séries T basse consommation. Le prix de toutes les puces Coffee Lake de 8e génération ne dépasse pas 213 dollars HT, à l’exception de l’une d’entre elles. Comme le laisse entendre ce tarif, les puces Coffee Lake sont des puces basiques, la puce   étant seule à inclure l’hyperthreading. En effet, c’est la seule puce 6-cœurs, 12-threads de la nouvelle offre, toutes les autres puces affichant le même nombre de cœurs et de threads. C’est le cas par exemple de la puce Core i5-8600 6-cœurs, 6-threads à 3,1GHz.

Sur le papier, ces quatre puces semblent destinées aux mêmes usages, avec des capacités I/O complètes pour le stockage et l’affichage graphique, dont une connexion réseau intégrée 2×2, 160 MHz 802.11ac, théoriquement plus rapide que le Gigabit Ethernet. Mais, selon les dirigeants d’Intel, la caractéristique la plus importante de ces puces ne se retrouvera pas forcément traduite dans les spécifications : il s’agit de la capacité de « veille permanente » qui transforme le PC en haut-parleur intelligent. Autrement dit, le PC peut se réveiller et répondre rapidement à une commande vocale. « On trouve déjà ce type de fonction sur les ordinateurs portables, mais elle n’existait pas encore sur les machines de bureau », ont déclaré les dirigeants d’Intel.

Des puces bon marché avec six coeurs

Même si ces puces Core Coffee Lake ne sont pas aussi attractives que les récentes puces mobiles d’Intel, elles préparent le terrain pour faire valoir que ces PC feront aussi bien l’affaire que l’enceinte Echo bon marché, alimentée par Alexa, que vous envisagiez d’acheter pour votre bureau. En fait, l’application Alexa d’Amazon arrive sur PC (et elle s’intègre même avec Cortana de Windows). Il y aura donc peu d’endroits où il ne sera pas possible de commander son déjeuner favori au pied levé.

Spécifications et fonctionnalités des nouvelles puces desktop

Officiellement, Intel a annoncé mardi trois processeurs Coffee Lake de puissance courante (65W) et six puces basse puissance (35W). Tous supportent la mémoire Optane d’Intel qui améliore les performances du disque dur. Mais aucun d’eux n’est overclockable et chacun semble cibler les utilisateurs grand public. Cette seconde série complète la gamme Coffee Lake annoncée en septembre dernier par le fondeur. Comme d’habitude, le fournisseur a comparé un système tournant avec la nouvelle puce Intel Core i5+ 8400 – le « + » indiquant la présence de mémoire Optane – à un PC de cinq ans d’âge équipé d’un unique disque dur standard. Selon Intel, « la réactivité du PC tournant avec la puce Core de 8e génération est 2,5 fois plus élevée pour les opérations système, 1,6 fois meilleure pour l’édition de contenus audio et vidéo, et 4,3 fois plus rapide pour le chargement des niveaux de jeu ».

 

Les nouveaux processeurs Intel de 8e génération pour PC desktop. (Crédit : Intel) 

En comparaison, ci-dessous, la diapositive projetée lors du lancement de septembre 2017. Comme on peut le constater, les puces annoncées mardi se situent dans la fourchette des puces les moins chères et les plus courantes de la gamme Coffee Lake.

 

Les précédentes puces desktop de la série Coffee Lake. (Crédit : Intel)

Les utilisateurs qui n’avaient pas besoin des capacités d’overclocking de l’ancienne puce Core i5-8600K, pourraient se rabattre sur la puce Core i5-8600 et économiser au passage quelques dollars. Les deux plafonnent à 4,3 GHz avec le boost, mais la puce i5-8600 consomme 65W, malgré une vitesse d’horloge de base plus lente de 3,1 GHz. D’autre part, si l’on s’en réfère au tarif officiel, la puce i5-8600 coûte également 50 dollars de moins.

Les puces Core Intel de 8e génération : H370, H310, Q370, Q370, B360.

Dès le début, les dirigeants d’Intel avaient promis que le chipset Z370 intégré à la puce Coffee Lake originale serait décliné au début de l’année 2018, et ils ont tenu parole en livrant ces quatre nouveaux chipsets Intel H370, Intel H310, Intel Q370 et Intel B360.

 

La puce Intel H370 devrait intéresser les power users, la version B360 apparaissant comme une alternative plus abordable. (Crédit : Intel)

La puce Z370 reste le processeur phare d’Intel, avec ses 40 voies PCI 3.0 disponibles pour le stockage, l’I/O et les graphiques. La puce H370, plutôt grand public, et la puce Q370, destinée aux machines d’entreprise, offrent un peu moins de capacités. Ces quatre puces offrent davantage de fonctions que ce que laissent imaginer les spécifications du produit. C’est le cas en particulier de ces capacités de veille permanente, qui permettent à la fois de réveiller le PC par la voix, mais aussi de le remettre en route rapidement après une longue période d’inactivité. Même dans cette phase de sommeil profond, le PC peut toujours se connecter à Internet et être « data fresh », c’est à dire à jour au niveau des données, comme le déclare Intel.

Le fondeur a même intégré une partie du WiFi directement dans le chipset, réalisé par son département sans fil. Plus précisément, l’antenne 160MHz Wireless-AC 2.2 est jusqu’à deux fois plus rapide que l’antenne standard 2×2 802.11AC WiFi. Mais, pour profiter de cette performance, il faudra également disposer ou acquérir l’un des quelques routeurs compatibles, comme l’Asus RT-AC87U. Une fois encore, les processeurs d’Intel font progresser la plateforme PC, même si la focntion veille haut-parleur s’apparente à un gadget. Du moins, le fondeur considère que les capacités de veille permanente et le WiFi intégré en sont la preuve, même si cela ne représente pas un surcoût pour l’utilisateur.

chevron_left
chevron_right