Prix Atos – Joseph Fourier 2018 : Les chercheurs récompensés

Récompensant l’excellence de travaux dans les domaines de la simulation numérique, l’intelligence artificielle et le calcul quantique, le prix Atos – Joseph Fourier 2018 a été décerné à 5 projets novateurs. Zoom sur les lauréats.

Sont présents sur la photo de remise du Prix Atos – Joseph Fourier 2018 (de gauche à droite) : Philippe Vannier (conseiller du groupe Atos pour la technologie), Laurent Daudet (co-fondateur et directeur technique de LightOn), Igor Carron (co-fondateur et président de LightOn), Jean-Charles Faugère (chercheur à l’INRIA, Ludovic Perret (professeur associé à Sorbonne Université), Stephan Clémençon (professeur de mathématiques appliquées à Télécom ParisTech), Louis Lagardère (professeur à Sorbonne Université et chercheur CNRS), Jean-Philip Piquemal (professeur à Sorbonne Université), Luc-Henri Jolly (professeur à Sorbonne Université et chercheur au CNRS), Philippe Lavocat (PDG du GENCI), Jean-Marc Denis (responsable de la stratégie et de l’innovation big data et sécurité d’Atos). crédit : Atos

Annoncé en mars 2018, le prix AtoS – Joseph Fourier 2018 distingue l’excellence de travaux dans les domaines de la simulation numérique, l’intelligence artificielle et le calcul quantique. Les lauréats ont été récompensés à l’occasion d’une cérémonie présidée par Philippe Vannier, conseiller du groupe Atos pour la technologie et Philippe Lavocat, PDG du Genci, en présence de personnalités et représentants du monde scientifique et industriel français. « Je suis impressionné par la qualité des contributions dans les domaines de la simulation informatique, de l’intelligence artificielle et du calcul quantique. En ce 250ème anniversaire de la naissance du célèbre mathématicien et physicien français Joseph Fourier, je tiens à féliciter l’ensemble des scientifiques et chercheurs pour leur travail de longue haleine et leurs idées innovantes qui révolutionneront la science, l’économie et plus largement la vie de demain », a expliqué Philippe Vannier.

Dans la simulation numérique, le 1er prix de 10 000 euros a été remis à Jean-Philip Piquemal, Félix Aviat, Luc-Henri Jolly, Louis Lagardere et Yvon Maday de Sorbonne Université et du CNRS pour leurs travaux de simulation de la dynamique moléculaire avec le package logiciel Tinker-HP. Le second prix, récompensé par 200 000 heures de temps machine sur des supercalculateurs du GENCI), a distingué Ludovic Berthier, chercheur à l’Université de Montpellier pour ses travaux en simulation numérique des matériaux amorphes.

15 ans de développement en algorithmie de chiffrement récompensé

La deuxième catégorie de prix, dans l’intelligence artificielle, a consacré l’équipe d’Igor Carron et Laurent Daudet, co-fondateurs de LightOn et respectivement co-fondateur ainsi que président et directeur technique. Ils reçoivent 10 000 euros qui récompense le premier prix. LightOn développe du matériel de pointe en optique en collaboration avec Sylvain Gigan et Florent Krzakala, chercheurs au laboratoire Kastler Brossel et à l’Ecole Normale Supérieure pour la création d’un processeur optique, qui permet d’accélérer de plusieurs ordres de grandeur les programmes d’IA, avec des possibilités encore inédite. Le second prix (100 000 heures de temps machine sur des supercalculateurs du Genci) tombe dans les mains de Stephan Clémençon, professeur de mathématiques appliquées à Télécom ParisTech, qui développe des algorithmes de machine learning at scale.

Pour la catégorie calcul quantique, on compte un seul lauréat (10 000 euros) formé du tandem Jean-Charles Faugère, chercheur à l’Inria, et Ludovic Perret, professeur associé à Sorbonne Université. Cette équipe développe depuis 15 ans des algorithmes de chiffrement basés sur l’informatique quantique pour résister aux futurs systèmes de déchiffrement.

chevron_left
chevron_right