Recap IT : Microsoft certifié hébergeur de données de santé, VMware renforce ses liens avec IBM et AWS, Dossier communications unifiées : en route vers le cloud

Une autre faille a été découverte dans les puces x86 d’Intel cette semaine. PortSmash exploite l’architecture SMT Hyper-Threading. Deux temps forts ont animé le secteur IT en début de semaine également. A Barcelone, VMware profitait de son événement européen pour renforcer ses liens avec IBM et AWS dans le multicloud. Plus proche de nous, les Microsoft Experiences se tenaient à Paris les 6 et 7 novembre. La filiale française de l’éditeur de Redmond a de son côté annoncé avoir obtenu la certification Hébergeur de données de santé.

Retrouvez chaque semaine dans le Monde Informatique le récapitulatif des actualités marquantes du secteur web & tech. (Crédit : D.R.)

Microsoft certifié hébergeur de données de santé en France. A l’occasion des Microsoft Expériences 2018, qui se déroulaient les 6 et 7 novembre au Palais des Congrès de Paris, l’éditeur a annoncé avoir reçu cette certification grâce à laquelle l’ensemble des acteurs de la santé va pouvoir utiliser Azure, Office et Dynamics pour améliorer le parcours de santé des patients.

VMware renforce ses liens avec IBM et AWS dans le multicloud. Si VMware se définit aujourd’hui comme une cloud compagnie, avec son historique très on-premise, il se montre résolument orienté vers le cloud hybride. Le renforcement des partenariats avec AWS, IBM et également GCP vient affirmer cette stratégie.

Communications unifiées : en route vers le cloud. Si les traditionnels PABX sont encore très présents dans les entreprises de type PME-PMI leurs jours sont désormais comptés. En effet, la fin du RTC (réseau téléphonique commuté) et du réseau RNIS va obliger les sociétés à refondre leur système de téléphonie ; l’occasion pour elles de se tourner vers les communications unifiées dans le cloud (sur base IP).

PortSmash : Une autre faille affecte les puces x86 d’Intel. Une équipe de chercheurs a découvert une nouvelle faille side-channel sur ces puces exploitant l’architecture SMT Hyper-Threading. Sous le nom de PortSmash, un proof-of-concept d’exploitation de cette vulnérabilité vient d’être publié sur GitHub. Cette vulnérabilité s’ajoute aux failles Spectre et Meltdown déjà connues. 

Pourquoi Ernst&Young lance des blockchains publiques. Le prototype de blockchain publique créé par Ernst & Young va permettre aux entreprises d’effectuer des transactions avec un nombre illimité de partenaires dans un réseau ouvert tout en protégeant la vie privée et leurs données. Le lancement est prévu en 2019.

Seagate teste une blockchain pour suivre ses disques durs. Après des cas d’usages dans l’import-export ou l’industrie pharmaceutique, la technologie blockchain trouve également sa place dans la chaîne d’approvisionnement des fabricant IT. Seagate travaille avec IBM pour mettre en place une blockchain qui lui permettra de pour suivre ses disques durs de leur conception à leur destruction. Le projet devrait être validé l’année prochaine.

RGPD : Un hôpital portugais écope d’une amende de 400 000 €. Les premières sanctions financières au titre du RGPD arrivent. Au Portugal, l’hôpital de Barreiro s’est vu infliger une amende de 400 000 euros en raison de sa politique d’accès aux bases de données des patients.

Le responsable de Cortana quitte Microsoft. Javier Soltero, responsable de l’assistant vocal de Microsoft, a décidé de quitter le navire. Une explication à ce départ serait que Alexa d’Amazon et l’Assistant de Google ont désormais trop d’avance sur Cortana.

Royole présente le premier smartphone pliable du monde. Sorte d’hybride entre smartphone et tablette, le FlexPai présenté par Royole affiche un écran entièrement flexible.

Galaxy pliable de Samsung : L’énorme déception. Hier, lors de la conférence développeurs organisée par Samsung à San Diego (Californie), tout le monde attendait de voir le futur mobile pliable du constructeur coréen. À part le nouvel écran Infinity Flex dont Samsung a à peine donné les spécifications, la chose pliable montrée aux participants dans une semi-pénombre ne ressemblait pas vraiment à un mobile moderne.

Cohesity se renforce en Europe et particulièrement en France. Fondée en 2013 par le co-fondateur de Nutanix, Mohit Aron, la start-up s’attèle à simplifier la gestion du stockage secondaire des entreprises possédant d’importants silos de données. Depuis les cinq derniers trimestres, la société a connu une croissance de son chiffre d’affaires exponentielle de 365% en EMEA.

Asus accélère sur le marché des PME en France. Peu le savent mais Asus est le troisième fournisseur de PC auprès des PME en France. Majoritairement présent auprès du grand public aujourd’hui, le fabricant est en train d’opérer un virage sur le BtoB. Cette activité va dépasser le BtoC cette année, et Asus ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin.

DataRobot a levé 100 M$ pour automatiser le travail des data scientists. Spécialisée dans l’automatisation des modèles prédictifs en big data, DataRobot annonce une levée de fond de série D d’un montant de 100 millions de dollars.

Cisco et Amazon simplifient le développement d’applications distribuées. Les deux sociétés prévoient de lancer ensemble une plateforme pour rationaliser le développement et la gestion d’applications conteneurisées basées sur Kubernetes.

RGPD : La Cnil épingle la start-up Vectaury. La Commission nationale de l’informatique et des libertés a mis en demeure Vectaury, spécialisé dans la géolocalisation d’utilisateurs mobiles, en particulier pour violation de l’article 7 du RGPD. La société a trois mois pour se mettre en conformité avant sanction.

chevron_left
chevron_right