Sandoz Foundation Hôtels dope sa cybersécurité au machine learning

Le groupe hôtelier suisse Sandoz Foundation Hôtels a déployé la solution Antigena de Darktrace disposant de capacités d’apprentissage machine pour détecter de façon proactive les comportements malveillants.

Henry Cornet, responsable informatique de Sandoz Foundation Hôtels, a insisté sur l’importance de préserver les données de clients sensibles. (crédit : D.R.)

Disposant de six établissements de luxe en Suisse accueillant une clientèle de chefs d’Etat et de hauts-fonctionnaires internationaux, le groupe hôtelier suisse Sandoz Foundation Hôtels se doit de veiller particulièrement à la sécurité des données personnelles de ses clients. Pour protéger ses réseaux de cyber-attaques de plus en plus sophistiquées tout en restant autonome, le groupe a choisi de recourir à des technologies d’intelligence artificielle.

En l’occurrence, c’est le module Antigena de la solution Enterprise Immune System de Darktrace qui a été choisi. Tirant parti de l’intelligence artificielle et de l’auto-apprentissage, cette solution détecte notamment des risques dits « imprévisibles », des menaces d’origine interne ou des vulnérabilités de la chaîne logistique. L’outil repose sur l’apprentissage du « modèle comportemental normal » de chaque utilisateur et appareil et détecte les écarts par rapport à cette normalité. Il peut dès lors, de son propre chef, stopper ou ralentir des attaques en émettant une alerte.

chevron_left
chevron_right