Sauvegarde : Commvault poursuit son intégration avec Azure Stack

Le spécialiste de la sauvegarde et de la récupération de données Commvault étend son intégration d’Azure Stack pour faciliter la migration, la gestion, la protection et l’utilisation des donnés en mode cloud hybride.

Une douzaine de fonctions ont été ajoutées suite au renforcement par Commvault de son intégration avec Azure Stack. (Crédit : D.R.)

Cela fait plus de dix que Commvault et Microsoft Azure collaborent. Le premier permet notamment aux entreprises d’utiliser l’extension d’Azure pour créer un environnement cloud hybride – Azure Stack – en tant qu’appliance Commvault. Les utilisateurs peuvent ainsi accéder aux capacités du spécialiste de la sauvegarde et de la récupération des données depuis Azure Stack. Et Commvault a annoncé aujourd’hui avoir renforcé son intégration du service de Microsoft 

Jusqu’ici, les utilisateurs pouvaient migrer rapidement leurs données et leurs charges de travail entre le cloud public de Microsoft, d’autres clouds et toute autre infrastructure on premise existante. Les données étaient protégées, archivées, pouvaient être déplacées et une fonction de recherche facilitait la navigation dans l’espace de stockage. Les utilisateurs pouvaient récupérer leurs données après un sinistre et celles-ci étaient exploitables par n’importe quel outil d’analyse. 

Une douzaine de fonctions supplémentaires

Une douzaine de fonctions ont été ajoutées suite au renforcement de l’intégration. Parmi elles, Commvault permet désormais aux utilisateurs d’indexer et de rechercher des documents OneDrive for Business enregistrés sur les cloud hybrides Azure Stack. D’autre part, la dernière version du Live Sync pour Microsoft SQL Server de Commvault réplique automatiquement les changements enregistrés par les sauvegardes d’une base de données SQL de production sur un cloud privé Azure Stack vers un autre serveur SQL, après chaque sauvegarde, sans frais supplémentaires pour le serveur de production. 

Autre possibilité offerte, les machines virtuelles Azure Stack sont protégées et peuvent être récupérées vers l’infrastructure existante ou une autre. La restauration granulaire des fichiers, Exchange, SharePoint, objets et attributs Microsoft Active Directory et dossiers dans les machines virtuelles est simplifiée. D’autres fonctionnalités assurent une protection supplémentaire des données, offrent un processus de migration simplifié vers Azure Stack et une mise en conformité avec les données personnelles des utilisateurs finaux suite à des réclamations ou pour être en règle pour le RGPD par exemple. 

chevron_left
chevron_right