ServiceNow croque les chatbots du californien Parlo

En mettant la main sur Parlo, une jeune pousse américaine spécialisée dans les robots conversationnels, l’éditeur Service Now récupère un moteur de compréhension du langage naturel pour l’intégrer à Now, sa plate-forme d’automatisation des processus métiers.

La start-up Parlo pilotée par Murali Subbarao conçoit des chatbots qui visent a alléger les tâches des collaborateurs dans l’entreprise. CRédit. D.R.

Dans une dynamique de croissance externe, ServiceNow vient d’annoncer l’acquisition de Parlo, un éditeur spécialisé dans l’intelligence artificielle et le traitement automatique du langage naturel. Un concurrent du français Sinequa. Cette transaction en numéraire – dont le montant n’a pas été divulgué – devant être conclue ce mois-ci. Fondé en 2016 à Sunnyvale, Parlo compte un effectif de 10 collaborateurs. L’entreprise conçoit des chatbots capables de s’adapter à chaque secteur d’activité et à ses spécificités en combinant de l’intelligence artificielle et du machine learning. Ces derniers utilisent Broca, un moteur de compréhension du langage naturel qui se nourrit des réponses, et des idées des collaborateurs pour être aptes à répondre à de nouvelles questions et évoluer au fil des différentes conversations qu’ils engagent. Par leur intermédiaire,  les employés peuvent accéder plus facilement aux ressources documentaires de leur entreprise (paye, données RH  etc.) et ainsi se consacrer sur des tâches à plus haute valeur ajoutée.

Dans le cadre de cette opération, ServiceNow intégrera la technologie de compréhension du langage naturel aux services proposés sur Now, sa plate-forme d’automatisation des processus métiers. « Nous nous éloignons rapidement des données structurées telles que le remplissage des formulaires et des champs de données, vers des interactions non-structurées avec des machines telles que le texte non-imposé, la voix et les gestes », a déclaré Pat Casey, vice-président DevOps de ServiceNow, dans un communiqué annonçant ce rachat. « Notre objectif est de rendre les interactions quotidiennes de travail simples, accessibles et naturelles pour tous », a-t-il conclu.

chevron_left
chevron_right