Sigma et 2MATech font évoluer l’entraînement des rugbymen

Fruit d’une collaboration entre une start-up et une université auvergnates, ce joug de rugby robotisé renouvelle les entraînements.

Le joug articulé permet au rugbyman de simuler et de perfectionner sa position en mêlée. (Crédit : Sigma)

Pour les non-initiés au rugby, ce sport est pratiqué par 15 joueurs, mais 8 d’entre eux forment le « pack » d’avant, les « costauds » qui, notamment, poussent en mêlée. Un exercice très particulier qui nécessite des entraînements spécifiques où la poussée pure doit s’accompagner de liaisons parfaites entre les joueurs et d’un bon placement. Pour simuler leur poussée, ils utilisent traditionnellement un joug en bois.

La technologie des robots industriels permet de moderniser ce joug pour en faire un élément d’entraînement articulé. C’est ce qu’ont mis au point Sigma, une école d’ingénieurs de Clermont-Ferrand, et la société 2MATech, start-up  de la même région. La solution est basée sur un robot d’ABB et des capteurs d’efforts posés sur les rugbymens. Disponible depuis le mois de septembre 2017, il est utilisé par l’équipe espoir de l’ASM CA, l’équipe de Clermont-Ferrand.

Les promoteurs de ce joug robotisé espèrent évidemment le voir utilisé par les joueurs de 1ère division, le Top 14.  Leurs entraîneurs analyseront également les données issues des capteurs, permettant de perfectionner la mêlée et surtout d’évaluer la performance de chaque joueur. Sigma qui a mis deux étudiants sur le projet de robot dispose également des compétences pour traiter cet aspect données. « Récolter analyser on sait faire, développer un projet à partir d’un robot aussi, nous répondons à plusieurs appels d’offres », note Nicolas Bouton, porte-parole de Sigma. 

chevron_left
chevron_right