Skema lance un hakathon axé IA à Paris, Lille et Sophia

Le concours de développement organisé par Skema Business School sur ses campus parisiens, lillois et niçois consiste à faire plancher 950 étudiants sur des solutions d’intelligence artificielle. Les problématiques en matière d’éthique seront notamment abordées.

Plus de 900 participants sont attendus au hackathon IA de Skema Business School à Paris, Lille et Sophia. (crédit : D.R.)

Des solutions éthiques pour un mieux vivre avec l’Intelligence artificielle. Tel est l’objectif du hackathon « AI for Life » organisé par Skema Business School  sur ses trois campus français situés à Paris, Lille et Sophia Antipolis. L’école de management s’est associée à Microsoft à l’Inria ainsi qu’à des écoles et des universités locales pour organiser ce concours de développement au service d’une intelligence artificielle juste. Sont concernés, les étudiants de première année du programme grande école de Skema, ainsi que les futurs ingénieurs de l’Esiea auxquels se joindront ceux de Miage Université Côte d’Azur et de l’Ecole Centrale de Lille.

Au total 950 étudiants devront imaginer des solutions d’IA en intégrant la prise en compte des aspects éthiques sous trois angles : l’humain, la planète, et le profit. Plusieurs événements interconnectés se dérouleront en multiplex (ouverture, rencontres avec les professionnels et finale intercampus) ponctués par des sessions de questions/réponses.

Des échanges avec des professionnels du secteur 

Durant la compétition, les candidats auront également l’occasion d’échanger avec des professionnels du secteur, dont Luc Julia, vice-président du centre de recherche de Samsung, à San Francisco et inventeur de Siri, l’assistant virtuel de l’iPhone. L’événement associe aussi les directions innovation de Microsoft et IBM ainsi que 7 start-ups venues présenter leurs services. En parallèle, des chercheurs de l’INRIA et de l’Esiea expliqueront d’un point de vue technique ce qu’est l’IA ainsi que le machine learning. Les projets des étudiants feront l’objet d’un pitch et seront accompagnés d’une vidéo. Un jury décernera un prix aux 3 projets vainqueurs. Des robots humanoïdes programmables, fournis par l’Esiea seront remis aux lauréats.

chevron_left
chevron_right