Telex : Bouygues Telecom débouté face à Free, Feu vert US pour Thales/Gemalto, Les robots achètent 40% des billets en ligne

– Free obtient gain de cause face à Bouygues Telecom… Ce dernier demandait 718,5 millions d’euros à l’entreprise fondée par Xavier Niel pour des préjudices subis depuis son arrivée sur le marché de la téléphonie mobile en 2012. Le tribunal de commerce a tranché, rapportent nos confrères des Echos. Non seulement l’opérateur lancé en 1996 par Martin Bouygues n’aura rien, mais il doit en plus verser 350 000 € à Free, pour les frais de justice. Bouygues peut encore faire appel de la décision, ce qui prolongerait un peu plus ce face-à-face judiciaire qui court déjà depuis plus de quatre ans.

– … et accélère dans le développement de sa fibre optique. Iliad, la maison-mère de Free, décroche à cet effet un prêt de 300 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement et espère ainsi relever la tête sur le marché en s’appuyant sur la fibre. L’objectif : 20 millions de prises raccordables d’ici la fin d’année 2022.

– Les Etats-Unis donnent leur accord pour le rachat de Gemalto par Thales. La division antitrust du département de la justice américain valide l’acquisition à condition que Thales cède son activité de modules de sécurité matériels à usage général. Avec le franchissement de cette étape, les deux entreprises espèrent une finalisation de la transaction d’ici la fin de ce mois de mars 2019.

– Près de 40 % des achats de billets en ligne seraient l’œuvre de robots. C’est ce que révèle une étude de Distil Networks, entreprise spécialisée dans la lutte contre les attaques automatisées. Une fois les tickets achetés, pour des événements culturels ou sportifs, ils sont revendus sur d’autres sites, souvent pour des prix largement supérieurs. Et ce, en dépit des lois promulguées pour contrer ce problème.

chevron_left
chevron_right