Umanis acquiert CMS Group

L’ESN française Umanis annonce être entrée en négociations exclusives en vue d’acquérir le fonds de commerce de CMS Group, une société de services informatiques installée en région parisienne et dans le Sud-Est de la France. Cette entreprise de 190 personnes, réparties à 40% en région, a réalisé un chiffre d’affaires voisin de 20 M€ en 2017.

En projetant de s’offrir CMS Group, l’ESN française Umanis pilotée par Laurent Piepszownik poursuit sa politique de croissance externe. (Crédit : D.R.)

Umanis a annoncé ce jeudi être entré en négociation exclusive en vue d’acquérir les activités CMS Group, une autre entreprise de services numériques française basée principalement en région parisienne et dans le sud-est de la France. Cette dernière intervient auprès de ses clients grands compte dans le conseil, la transformation du SI, la transformation digitale et la mobilité. Elle couvre également la cybersécurité, à travers des audits de sécurité et de conformité, ainsi qu’une offre de conseil et architecture en sécurité, gestion des identités et des accès. Son portefeuille clients est constitué de grandes entreprises françaises et internationales, avec une prépondérance du secteur banque et assurance, qui représente près de 60% de  son activité.

CMS Group compte un effectif d’environ 190 collaborateurs, dont 40% sont basés en région (Marseille, Sophia, Strasbourg, Lyon et Nantes). Ces activités ont représenté en 2017 un chiffre d’affaires proche de 20 M€. Ce rapprochement avec Umanis prendra la forme d’une acquisition par ce dernier du fonds de commerce de CMS Group. L’opération, qui sera intégralement financée en numéraire, s’inscrirait dans le cadre du plan stratégique CAP 2019, à travers lequel Umanis s’est fixé un objectif de 300 M€ de chiffres d’affaires. Le groupe vise notamment de renforcer ses expertises en matière de big data et de transformation digitale, à l’image de ce projet d’acquisition de CMS Group.

Depuis 1990, date de sa création, Umanis accompagne les entreprises sur la globalité de leurs projets informatiques (conseil, développement, intégration, infogérance et conduite du changement) selon plusieurs modes d’intervention : la prestation sur site, le forfait et en centres de services. Renforcée par les rachats de Cella et de Primlog, la société a dégagé 191 M€ de chiffre d’affaires en 2017. Elle a par ailleurs cessé certaines activités comme la revente d’équipements micro-informatiques.

chevron_left
chevron_right