Vectra Networks lève 36 M$

La start-up Vectra Networks qui propose des technologies de lutte contre les cybermenaces embarquant de l’apprentissage machine a levé 36 millions de dollars auprès de neuf investisseurs dont Khosla Ventures et Accel Partners.

« Vectra a connu un très bon exercice 2017, durant lequel nous avons enregistré une croissance record du chiffre d’affaires de 181% par rapport à l’année précédente », a indiqué le CEO de la société, Hitesh Sheth. (crédit : D.R.)

Spécialisée dans la détection automatisée des cyberattaques en temps réel s’appuyant en particulier sur du machine learning, Vectra Networks enchaîne les levées de fonds depuis sa création en 2010. Après un financement d’amorçage, pas une année – ou presque – ne passe sans que la société annonce un nouveau tour de table. Le dernier en date (Séries D) est conséquent et atteint 36 millions de dollars, levés auprès de neuf investisseurs à savoir Accel Partners, Khosla Ventures, DAG Ventures, AME Cloud Ventures, IA Ventures, Atlantic Bridge, Wipro Ventures, Ireland Strategic Investment Fund et Nissho Electronics. Depuis sa création, l’entreprise a levé 123 millions de dollars.

« Vectra a connu un très bon exercice 2017, durant lequel nous avons enregistré une croissance record du chiffre d’affaires de 181% par rapport à l’année précédente, avec une offre de produits innovants enrichie pour nos clients », s’est félicité Hitesh Sheth, CEO de Vectra Networks, dans un communiqué. « L’arrivée d’Atlantic Bridge, d’ISIF et de Nissho en tant qu’investisseurs va accélérer notre objectif de transformer la cybersécurité avec l’intelligence artificielle, notamment grâce à des innovations via notre nouveau centre de recherche et de développement de Dublin. »

100 personnes recrutées pour le nouveau centre R&D à Dublin

Le centre R&D à Dublin que va ouvrir Vectra permettra à l’éditeur de développer rapidement son portefeuille de produits mais également d’accroître sa présence à l’international. 100 personnes vont être recrutées dans ce centre sur les cinq prochaines années, a annoncé le groupe. Classée dans la catégorie « visionnaire » dans le dernier carré magique du Gartner des solutions en prévention et détections d’intrusions, la société a depuis quelques mois multiplié ses forces en Europe dont notamment en France où il avait annoncé en février 2017 la nomination au poste de directeur général France de Christophe Jolly, qui occupait jusqu’alors le poste de directeur sécurité de la filiale française de Cisco.

chevron_left
chevron_right