VMware Cloud bientôt sur des instances dédiées Azure

Dans un contexte multi-cloud qui monte en puissance, le spécialiste de la virtualisation de serveurs VMware s’emploierait avec Microsoft à simplifier la migration de ses charges de travail vers le cloud public Azure. Le projet pourrait être annoncé prochainement.

VMware a déjà travaillé avec AWS pour aider ses clients à migrer leurs applications dans le cloud. Pat Gelsinger, CEO de VMware, a indiqué il y a quelques mois que les clients voulaient aussi aller sur Microsoft Azure et Google Cloud. (Crédit : VMware)

VMware travaillerait en ce moment avec Microsoft sur des développements destinés à étendre, pour les utilisateurs de ses outils de virtualisation de serveurs, les capacités d’exploitation de leurs applications dans le cloud Azure sur des instances dédiées. Selon plusieurs personnes engagées sur le projet, celui-ci pourrait être annoncé dans les prochaines semaines, dans le cadre d’un partenariat plus large, rapporte le site The Information. Pour l’instant, il est très difficile de faire fonctionner dans Azure la technologie de virtualisation de VMware qui permet d’exécuter différents OS et applications sur un même serveur. Si Microsoft propose déjà de migrer les charges de travail VMware dans Azure, cette opération requiert un travail technique important que les deux partenaires s’emploieraient donc maintenant à réduire. 

Ce type d’efforts a déjà été réalisé par VMware avec AWS en 2016. Mais les entreprises se tournent de plus en plus vers le cloud hybride et le multicloud et Pat Gelsinger, CEO du spécialiste de la virtualisation, indiquait il y a quelques mois que les clients réclamaient aussi une compatibilité avec Azure et avec Google Cloud. Ce serait d’ailleurs un ancien de VMware ayant piloté le partenariat avec AWS qui serait maintenant à l’oeuvre sur le chantier engagé avec Microsoft, toujours selon The Information. La montée des déploiements multi-cloud entraîne de plus en plus collaborations entre des fournisseurs par ailleurs fortement concurrents sur d’autres marchés. 

Depuis le début, AWS domine largement le marché du cloud public et il continue à aspirer la plus grande part des investissements qui s’y réalisent. Mais Microsoft Azure et Google Cloud progressent maintenant plus vite. Selon le cabinet Canalys, AWS a attiré 32% (+46,3% par rapport à Q4 2017) des dépenses cloud au 4ème trimestre, contre 16,5% (+75,9%) pour Microsoft et 9,5% (+81,7%) pour Google 9,5%. Et dans la stratégie du groupe dirigé par Satya Nadella, le cloud constitue plus que jamais la carte maîtresse.

chevron_left
chevron_right