32 coeurs pour la puce AMD Threadripper 2

AMD semble chercher de nouveaux challenges. Le fondeur a annoncé un processeur Threadripper de deuxième génération doté de 32 coeurs. Il a aussi montré les capacités de son architecture GPU 7nm Vega de nouvelle génération.

Pour devancer Intel, AMD annonce une puce Theadripper (deux puces en une en fait) dotée de 32 coeurs et 64 threads. (Crédit IDG NS)

« Le Computex 2018 nous a permis de montrer comment évolueront nos CPU et GPU à venir et comment ces évolutions vont renforcer nos produits », a déclaré Lisa Su, présidente et CEO d’AMD, au cours d’une conférence de presse organisée pendant le salon de Taipei (5 au 9 juin). « Nos futurs produits 7nm et 12nm profitent de la dynamique de nos puces Ryzen, Radeon et EPYC, et placent AMD en position de leader dans le calcul haute performance de nouvelle génération sur des marchés qui couvrent aussi bien les appareils haut de gamme et les jeux vidéo que l’apprentissage machine et le datacenter », a-t-elle déclaré.

Moment fort de cette conférence de presse : la première démonstration publique du processeur Ryzen Threadripper de seconde génération d’AMD, et sa redoutable architecture 32 cœurs (64 threads au total). Ce processeur, qui incorpore l’architecture Zen+ 12nm, sera disponible à partir du troisième trimestre 2018. Plusieurs partenaires OEM d’AMD ont profité de cette conférence pour annoncer des produits intégrant ces variantes Ryzen. C’est ainsi que Acer a annoncé une version Ryzen de son notebook Predator Helios 500 et de ses PC de jeux Orion 5000 et Nitro 50. Asus a quant à lui présenté deux Vivobooks sous Ryzen et HP, un Envy x360 également sous Ryzen. Lenovo a par ailleurs annoncé l’intégration de puces Ryzen dans ses notebooks Yoga 530, IdeaPad 530S et IdeaPad 330. Enfin, Huawei, dernier partenaire OEM en date d’AMD, a lancé un Matebook D tournant aussi sous Ryzen.

Une Radeon Instinct pour les datacenters 

AMD a profité de la conférence pour montrer les capacités de sa puce GPU gravée en 7 nm Vega de prochaine génération. Le fondeur a utilisé pour cela une carte Radeon Instinct, dont le GPU cible clairement le datacenter et les utilisateurs blockchain. L’entreprise a précisé que sa puce était pour le moment en phase d’échantillonnage et qu’elle envisageait un début de commercialisation au cours du second semestre 2018. Dans le domaine des jeux vidéo, AMD a également annoncé le lancement imminent de sa carte graphique Radeon 56 Vega Nano. Les spécifications complètes ne sont pas encore disponibles, mais devraient l’être incessamment sous peu, puisque la carte doit être officiellement mise en vente en juin. 

AMD a également annoncé que les téléviseurs QLED de Samsung prennent désormais en charge la technologie Radeon FreeSync quand ils sont connectés à un PC équipé d’une carte graphique Radeon RX ou une Xbox One S et une Xbox One X de Microsoft.

chevron_left
chevron_right