5G et SSD Optane pour définitivement ranger les disques durs

Promoteur des technologies 3DX Point, avec Micron, et 5G (depuis le rachat de l’activité Wireless d’Infineon), Intel entend définitivement bouter hors des PC portables les bons vieux disques durs au profit de ses SSD Optane et d’une connexion permanente au cloud pour archiver ses données les plus froides.

Depuis plusieurs années, Intel tente de diversifier– avec plus ou moins de succès – ses activités IT. Si l’essentiel de son chiffre d’affaires provient toujours de la production de processeurs, le fondeur ne ménage pas ses efforts pour développer ses activités de voitures autonomes (avec le rachat de Mobileye), de modems LTE et bientôt 5G (depuis l’acquisition de Wireless Infineon) et enfin mémoire (avec Micron pour le codéveloppement de 3D XPoint). Le point commun entre ces entités : elles reposent toutes sur la production de composants électroniques, la spécialité du premier fabricant mondial de semi-conducteurs, au coude à coude avec Samsung.

Ces derniers mois, le fondeur de Santa Clara n’a pas ménagé ses efforts pour concurrencer Qualcomm sur le marché des modems LTE, et Samsung/Toshiba sur celui des SSD. Rob Crooke, qui supervise les produits de stockage non-volatile chez Intel, a ainsi expliqué à nos confrères de PCWorld, comment l’entreprise compte convaincre les utilisateurs de massivement adopter ses SSD flash mais aussi Optane. Des unités NAND flash d’un et même deux To au format M.2/PCI sont attendues cette année pour épauler le 760p (512 Go aujourd’hui). Rappelons que ce dernier est doté d’une interface NVMe mais avec un prix proche d’un modèle SATA. La question la plus intéressante est de savoir ce qu’Intel fera avec sa technologie Optane, et comment il convaincra les utilisateurs que cela vaut la peine d’investir.

Optane au coeur des projets stockage d’Intel

La mémoire Optane non volatile occupe aujourd’hui une niche unique entre un disque dur traditionnel et la DRAM, et servait à l’origine de technologie de mise en cache pour les disques durs ou les SSD. La première génération de mémoire Optane a cédé la place à des SSD de plus grandes capacités et bootables comme le modèle 900P SSD (280 Go pour 389$ HT et 480 Go pour 699$ HT). Si les SSD NAND flash sont devenus une option courante sur les PC fixes et portables, les produits Optane d’Intel sont encore peu répandus.

Intel espère changer ce dernier point avec le lancement de produits comme l’Optane 800P, un modèle au format M.2 de 58 ou 110 Go, annoncé au dernier CES. Les premières unités seront expédiées en février, selon Rob Crooke. A l’avenir, Intel pourrait combiner mémoire et SSD Optane pour accélérer les transferts et donc le traitement des données par le processeur central. Cette année, Intel entend lancer ses premières barrettes Optane au format DIMM pour les serveurs, a déclaré Rob Crooke. Mais la technologie de mémoire non volatile finira également par faire son chemin dans les PC.

 

A droite, le dernier Optane 800P SSD d’Intel à côté d’un module mémoire Optane. (Crédit IDG/G. Mah Ung)

Rapide (mais chère), la mémoire Optane améliore les performances globales du système, ce qui devient de plus en plus critique à mesure que les microprocesseurs multiplient leurs cœurs et donc leur puissance de traitement. C’est un avantage qu’Intel peut maintenir par rapport à son concurrent AMD, qui n’a pas de technologie concurrente. Si Intel parvient à lier plus étroitement ses chipsets, SSD et Optane, les utilisateurs achèteront encore plus de composants « Intel Inside » que jamais auparavant, et ils seront peut-être même plus réticents à acheter des composants auprès d’autres fournisseurs. La seule question que nous posons – et à laquelle Intel a refusé de répondre – est de savoir comment Optane va interagir avec les mesures d’atténuation de la vulnérabilité Spectre, qui ont un impact sur les performances du stockage.

Optane, un atout décisif ?

Une partie de l’avantage d’Intel Optane est qu’il n’a pas de concurrent direct ce qui donne au fondeur une certaine flexibilité pour son planning. Bien qu’Intel et Micron aient développé conjointement la technologie 3D Xpoint, ce dernier n’a pas encore lancé ses propres produits QuantX (sur base 3D Xpoint). Cela laisse encore beaucoup de temps à Intel pour améliorer sa technologie SSD et Optane, a déclaré Rob Crooke. « Vous verrez que nous piloterons la technologie Optane pour être plus rapide, basse consommation et plus performante, plus proche du CPU – et vous verrez que nous produirons des SSD 3D NAND plus capacitifs et plus denses, plus petits et même amovibles au fil du temps », a déclaré Rob Crooke dans une interview.

Malheureusement, le dirigeant d’Intel s’est refusé à révéler à quoi ressembleront certaines de ces prochaines étapes, comme l’augmentation de la capacité des produits de la famille 900P (le site Anandtech indique que des capacités de 960 Go et 1,5 To vont être annoncées).

 

Les puces radio 5G d’Intel sont attendues en 2019, quand les premiers réseaux seront déployés un peu partout dans le monde. (Crédit Intel)

Un des points intéressants avec les derniers SSD Optane est qu’ils peuvent être utilisés comme un lecteur de démarrage, comme avec le 900P ou même le 800P. Mais, même avec un espace disponible de 118 Go, le 800P est probablement trop petit pour la plupart des utilisateurs d’ordinateurs portables. PCWorld a demandé à Rob Crooke s’il était envisageable de contourner cela en combinant un SSD Optane et un autre NAND flash. « Vous pouvez imaginer que cela pourrait avoir un sens pour l’avenir », a répondu le responsable d’Intel. « C’est même possible aujourd’hui, en combinant deux cartes M.2. Ce dont vous parlez n’est qu’un simple projet d’intégration. Si le marché en avait besoin, on le ferait. »

A plus long terme, Intel pourrait éventuellement proposer sa mémoire Optane aux PC en complément de la traditionnel DRAM. Bien que la mémoire non volatile fonctionne comme de la flash, stockant des données sans alimentation active, elle est aujourd’hui plus lente que la DRAM. Des barrettes au format DIMM sont toutefois attendues pour les serveurs, un peu plus tard cette année. Et elles pourraient éventuellement migrer vers les PC. « On pourrait penser que le marché des power users ou celui des stations de travail vont en profiter », a dit M. Crooke.

L’avenir : déplacer toutes les données dans le cloud

Le but ultime d’Intel, cependant, est de connecter les PC directement au cloud. Le seul stockage local sur un PC serait un lecteur Optane, gardant en cache les données les plus fréquemment utilisées directement sur le périphérique. Nous avons déjà une première ébauche de cette architecture sur nos PC aujourd’hui, avec le dossier OneDrive On Demand que les utilisateurs Windows 10 peuvent utiliser pour sauvegarder et charger des données depuis le cloud. « Éventuellement, a dit Rob Crooke, les disques durs seront remplacés ».

À l’heure actuelle, le PC connecté au cloud d’Intel n’est guère plus qu’un concept, puisque la technologie 5G ne devrait pas être déployée avant 2020. Les utilisateurs et les fabricants d’ordinateurs devront être convaincus que les utilisateurs finaux seront en mesure d’accéder au réseau sans fil 5G pratiquement n’importe où », a souligné Rob Crooke. « Il y a encore des façons d’agir, mais on peut voir où cela nous mène, d’un point de vue technologique ».

Et la sécurité 

« Qu’est-ce que ça signifie pour les utilisateurs ? Cela facilite la migration d’une plate-forme à une autre, car vous vous connectez simplement à partir d’un nouveau PC, téléchargez vos documents de travail et vous êtes prêt à commencer », a ajouté le dirigeant. « Et il est plus facile de passer à la nouveauté la plus cool, en supprimant un inhibiteur pour travailler avec les derniers PC. » Reste qu’on peut légitimement se poser des questions quant à la latence et la sécurité des données conservées dans le cloud. Et en cas de panne réseau, presque plus de données pour travailler. Mais c’est déjà le cas pour beaucoup d’applications SaaS qui peuvent toutefois offrir un mode déconnecté avec synchronisation quand la connexion est de nouveau possible. Un minimum de stockage est donc nécessaire, reste à savoir combien en fonction des besoins professionnels ou personnels.

chevron_left
chevron_right