A quelle vitesse va la 5G ?

2019 devrait être l’année de l’arrivée des premiers réseaux 5G et tout le monde s’impatiente. Des débits de téléchargement incroyables sont avancés. Pouvoir télécharger un fichier d’1 Go en moins de 20 secondes fait rêver. Mais pourrons-nous atteindre de telles vitesse en pratique ? Rien n’est moins sûr.

Qualcomm, Motorola et Verizon ont profité du Snapdragon Tech Summit pour montrer la 5G en action. (Crédit : IDG)

Tout le monde se pose cette question : à quel point la 5G sera rapide ? D’après un test réalisé en direct cette semaine par Qualcomm, Motorola et Verizon, elle atteindrait la vitesse d’un modem câble haut de gamme. Les trois entreprises ont réalisé cet essai lors du Snapdragon Technology Summit à Maui, une île de l’archipel d’Hawaï. Le tout premier jour de l’événement était consacré à la 5G et les trois partenaires ont voulu présenter leur prototype de périphérique 5G sur un prototype de réseau 5G.

Les résultats du test sur un Moto Z3 sont impressionnants : 1 Go de données transférées en 17 secondes, soit 58,8 Mo par seconde. Notre confrère d’IDG était sur place et a pu filmer le test en direct :

(Crédit : Mark Hachman)

Cependant, cette démo est à prendre avec des pincettes. Quelques questions importantes doivent se poser pour avoir de telles performances : à qui appartient le réseau ? Quel appareil est utilisé pour les téléchargements ? A quelle distance ce terminal se trouve de l’antenne réseau ? Y a-t-il un encombrement du réseau ? Tous ces facteurs affecteront les vitesses sans fil. Alors que l’Union internationale des télécommunications préconise que la 5G offre un débit impressionnant de 20 Gbps, cette bande passante sera cependant partagée entre des milliers voire des millions de périphériques qui se connecteront et déconnecteront en permanence, affectant logiquement les performances.

Les spectateurs attentifs de la démo auront remarqué que le fichier de 1 Go a été téléchargé en 34 secondes lors d’un test ultérieur. Cela ne fait que rappeler que les vitesses de téléchargement du réseau sont incohérentes. En effet, une fois que nos confrères ont trouvé un deuxième Moto Z3 et effectué un test de vitesse, le débit enregistré était nettement inférieur, comme le montre la photo ci-dessous. Les dirigeants de Verizon qui se trouvaient sur le stand de démonstration ont indiqué qu’ils montraient cette technologie simplement pour prouver qu’elle fonctionne bel et bien.

Un deuxième test réalisé par notre confrère a révélé que le débit pouvait être bien inférieur à ce qu’avaient montré Verizon et Motorola pour leur démo. (Crédit : IDG)

Un module Motorola dédié à la 5G

Dans la démonstration, le réseau utilisait en back-end du matériel Ericsson et s’appuyait sur le réseau de Verizon. Notre confrère assure que ce dernier a été adapté à l’expérience. Le téléphone lui-même était intéressant : le Moto Z3 était équipé d’un MotoMod dédié à la 5G (les MotoMod sont des modules – haut-parleur, projecteur, appareil photo – qui s’aimantent au dos des smartphones).

Comme les autres MotoMod compatibles avec le Moto Z3, le module 5G s’aimante directement au dos du smartphone pour fournir le service dédié. (Crédit : IDG)

Et c’est ce module qui a pu permettre de faire fonctionner la 5G dans le smartphone. C’est le MotoMod qui est équipé d’une puce Snapdragon 855, d’un modem X50 dédié de Qualcomm et d’une batterie de 2 000 milliampères-heure, pas le téléphone. Ce gadget contient également dix antennes distinctes et est optimisé pour la portion à grande vitesse des ondes millimétriques de la spécification 5G. Les dirigeants ont déclaré qu’ils n’envisageaient pas de mettre à jour le MotoMod avec une technologie inférieure à 6 GHz, car cette partie du spectre est conçue pour des vitesses plus lentes et une zone de couverture plus large. Le module 5G de Motorola a été annoncé pour début 2019 mais on ne sait pas quand exactement et à quel prix ?

Revoir ses attentes

Carolina Milanesi, analyste en technologies grand public chez Creative Strategies, estime que s’inquiéter de la vitesse réelle de la 5G est une fausse piste. Selon elle, cette technologie fera pour le téléphone ce que la passerelle domestique a fait pour la maison : connecter tous vos appareils et fournir un ralentisseur. « Mais les consommateurs n’y pensent pas encore de cette manière car ils n’ont pas de référentiel existant », ajoute l’analyste.

Nous savons maintenant que la 5G se déploiera lentement, même si les fabricants de combinés et Verizon tentent de renverser la tendance et de faire évoluer la technologie plus rapidement. Est-ce que vous pourrez effectuer des téléchargements ultra-rapides de 58,8 Mbps à l’arrivée de la 5G ? Probablement pas, mais vous pouvez au moins espérer un gain de vitesse considérable. 

chevron_left
chevron_right