En France, 54% des candidats ont postulé à un emploi depuis un mobile

Dans l’Hexagone, les candidats en poste sont de plus en plus nombreux à utiliser leurs smartphones pour rechercher un emploi. Une enquête réalisée par HelloWork montre une hausse de 32% des candidatures réalisées depuis un mobile par rapport à l’an dernier, avec 54% d’utilisateurs. Les traditionnels sites d’annonces (jobboards) restent les premiers canaux utilisés à la fois par les postulants et les entreprises.

Selon HelloWork, qui a enquêté sur les canaux de recrutement les plus utilisés, plus de la moitié des candidats ont postulé sur leur smartphone en 2018. (Crédit : Pixabay/Niekverlaan)

Quels sont les outils et canaux les plus utilisés par les DRH et les candidats ? Pour le savoir, HelloWork, éditeur des sites de recrutement RegionsJob, ParisJob, Cadreo et BDM/job, a consulté 2 640 candidats en poste et 314 recruteurs. Les résultats montrent un boom de l’utilisation du mobile dans les processus de recrutement. Alors qu’il y a un an, 22% des personnes en poste déclaraient utiliser leur smartphone pour postuler à des offres d’emploi, l’usage s’intensifie fortement en 2018 avec 54% déclarant avoir déposé une candidature depuis leur smartphone. Quant aux recruteurs, ils sont 56% à disposer d’une version mobile de leur site RH/recrutement (+7 points par rapport à  2017) et 10% d’une application mobile (-9 points ). HelloWork a également enquêté sur les canaux de recrutement les plus utilisés et confirment le succès des sites classiques d’offres d’emploi (joboards). Ces derniers sont choisis aussi bien par les actifs, en veille ou en recherche active (96%) que par les DRH (91%). Parmi les autres canaux de recrutement les plus utilisés en 2018, on trouve également le site du service public, malgré une baisse de son utilisation avec -4 points par rapport à 2017 (73%) côté recruteurs et –2 points (55%) côté postulants.

Les réseaux sociaux professionnels arrivent juste derrière, suivis par les candidatures spontanées et la cooptation/réseau, les sites entreprises/carrière, puis les cabinets de recrutement. Utilisés par seulement 9% des candidats en 2018 (contre 30% l’an dernier) et par 30% des DRH (70% en 2017), les réseaux sociaux personnels occupent une place de moins en moins importante tant pour le recrutement que la recherche d’emploi. C’est également le cas du canal de la presse qui réunit 8% de postulants et 7% des entreprises.

Utilisation progressive de la vidéo et des  tests à distance 

Dans son enquête, HelloWork observe l’apparition de nouveaux usages et outils dans les processus de recrutement. Ainsi, la vidéo est plus fortement présente dans le quotidien des recruteurs : 17% utilisent un service d’entretien vidéo différé pour la préqualification des candidats et 18% pensent à le faire. Ils sont par ailleurs plus nombreux (75%) à recourir aux services de visio-conférence pour faire passer des entretiens. Les tests en ligne au sens large, sont également appréciés par les personnes en recherche d’emploi. Si 69% choisissent de les passer en présentiel, elles sont une majorité (84%) à préférer les effectuer à distance. Côté recruteurs, ces tests sont des outils assez souvent utilisés : 38% font passer des tests de compétence en ligne et 37% le font en conditions réelles.

Enfin, si  certains outils comme les chatbots se développent actuellement dans divers secteurs d’activité, ils peinent à trouver leur place dans le processus de recrutement. Les candidats sont en effet 60% à ne pas savoir de quoi il s’agit, 9% seulement les utilisant. Ce n’est pas mieux du côté des entreprises avec seulement 3% déclarant les avoir testés pour les aider à recruter.

chevron_left
chevron_right