Accès indirects : SAP passe à la facturation au volume

SAP présente son nouveau modèle de licence pour les accès indirects à ses logiciels depuis une application tierce, un bot ou un dispositif IoT. Ainsi que l’éditeur l’avait déjà décrit en mai 2017, celui-ci sera basé sur le nombre de documents générés dans son ERP. Consultés pour élaborer ce modèle de facturation, les clubs utilisateurs, dont l’USF en France, apprécient cette évolution mais souhaitent néanmoins poursuivre les travaux avec l’éditeur allemand sur ce sujet.

Gianmaria Perancin, président de l’USF et du réseau Sugen, émet certaines réserves sur le nouveau modèle de tarification des accès indirects aux logiciels SAP. (Crédit : D.R.)

Presque un an après s’être engagé à modifier sa politique de facturation sur les accès indirects à ses logiciels, à la suite du procès retentissant qui l’a opposé au groupe de spiritueux Diageo, SAP vient de décrire dans les grandes lignes le modèle qu’il a décidé de mettre en place sur la vente, l’audit et la tarification de ces accès indirects. Cette dernière est basée sur le nombre de documents générés dans l’application de…

chevron_left
chevron_right