Après 7 ans de procès, Apple et Samsung trouvent un accord

Depuis 2011, Apple et Samsung étaient en procès pour violation mutuelle de brevets. Il semblerait que ce conflit arrive à sa fin. Et pas par décision de justice. Les deux sociétés ont dit s’être accordées pour enterrer la hache de guerre à l’amiable. Sans pour autant révéler le montant de cette amitié retrouvée…

Les deux fabricants de smartphones ont informé Lucy Koh, la juge américaine en charge de leur procès, qu’ils avaient finalement trouvé un accord à l’amiable dans le différend qui les oppose depuis sept ans. (Crédit : D.R.)

Mine de rien, le final de cette affaire peut surprendre. Après sept ans de bataille juridique sans merci, Apple et Samsung se sont finalement entendus à l’amiable, semble-t-il, pour clore cette guerre d’ego. C’est dans un courrier à la juge américaine en charge du dossier, Lucy Koh, le 27 juin, que les deux multinationales ont annoncé cet accord. Sans en développer les termes cependant.

Le point de départ de cette affaire était une accusation mutuelle des deux constructeurs de smartphones de s’être volé des brevets. D’un côté, Apple reprochait au Sud-coréen de s’être inspiré des premiers iPhones pour développer ses smartphones de la gamme Galaxy. De l’autre, Samsung accusait la firme à la pomme d’avoir amélioré l’autonomie de ses terminaux en volant la technologie des batteries des Galaxy… Une guerre d’ego plus que de gros sous.

L’affaire a fait grand bruit. Steve Jobs lui-même l’a qualifiée de « guerre thermonucléaire ». Sur les trois procès engagés, le groupe Samsung est sorti souvent perdant mais il a réussi, à force d’appels et de recours, à réduire les indemnités qu’il devait à Apple. Le dernier rebondissement en date remonte à la fin du mois de mai. Le sud-coréen a dû verser 539 millions de dollars à la firme de Cupertino. On ne sait pas sur quoi se sont entendus les deux concurrents pour enfin clore ce contentieux, mais cette nouvelle a dû enlever à Lucy Koh une belle épine du pied.

chevron_left
chevron_right