Avec AIRI, Nvidia et Pure Storage lancent un système convergé HPC

Derrière l’acronyme HPC, on trouve des usages du calcul intensif dans l’intelligence artificielle, l’analytique ou le machine learning. Ce sont justement les marchés que cible le système convergé AIRI annoncé par Nvidia, Pure Storage et Arista Networks.

Avec ses 32 cartes GPU V100, une baie AIRI dispose de 163 840 noyaux CUDA et 20 480 noyaux Tensor à sa disposition.

Le marché du HPC attire de nouveaux acteurs intéressés par les champs d’applications liés à l’intelligence artificielle, au machine learning et à l’analytique. A l’occasion de sa conférence GTC à San José (du 26 au 28 mars), Nvidia a justement mis en avant un partenariat avec Pure Storage pour commercialiser une solution convergée dédiée au HPC. Baptisée AIRI (Artificial Intelligence Ready Infrastructure), cette plateforme regroupe dans un châssis 4 serveurs Nvidia DGX-1 (avec deux processeurs Intel Xeon E5-2698 v4 à 2,2 GHz accélérés par 8 cartes GPU Tesla V100), une baie FlashBlade (avec 15 lames de 17 To chacune) et enfin 2 switchs 100 GbitE fournis par Arista. Ce qui donne au total une capacité de calcul de 4 pétaflops avec 250 To de stockage flash NVMe (523 To effectifs après déduplication et compression) avec une bande passante de 1,5 million d’IOPS. Chaque lame comprend une paire de cœurs ARM, un FPGA, de la NVRAM et un lien réseau. Il est possible de composer sa plateforme AIRI à la carte avec plus de serveurs DGX-1 (8 si le client le désire) ou davantage de stockage flash (3 FlashBlade si besoin). Le maitre mot est ici évolutif. La pile logicielle repose sur Nvida GPU Cloud Deep Learning Stack pour la partie calcul intensif dédiée à l’IA et au big data (traitements parallèles sur plusieurs GPU et GDX-1), et sur Pure Storage AIRI Scaling Toolkit pour l’administration de la plateforme scale-out. Ce gestionnaire de clusters supporte toutes les fonctionnalités propres à Pure avec des capacités de snapshots et de réplication en local ou dans le cloud.

Comme nous l’a confié Laurent Martini, country manager de Pure Storage France, « avec Nvidia, nous avons décidé d’industrialiser ce qui était fait dans les laboratoires en créant une infrastructure convergée HPC prête à l’emploi. L’idée est vraiment de proposer une solution packagée IA ready mais également capable d’aller sur le terrain du machine learning et du big data ». Pas encore de références clients exploitant la plateforme AIRI. Néanmoins, des entreprises – à la fois clientes de Nvidia et Pure Storage – avaient commencé à rapprocher les solutions des deux fournisseurs, comme Volvo (pour analyser en temps réel les données liées à la conduite autonome), Tesco (analyse du comportement des clients) ou GE Santé (pour l’aide au diagnostic).

L’architecture AIRI combine le savoir-faire de Nvidia et de Pure Storage pour le compute et le stockage haute performance.

Recruter des partenaires spécialisés HPC

Avec sa solution AIRI, Pure Storage s’aventure sur un nouveau territoire qui va demander des compétences particulières chez ses partenaires. Si le support des clients sera pour commencer assuré via les voies traditionnelles, un modèle d’assistance téléphonique unique sera aussi effectué directement ou par l’intermédiaire des partenaires autorisés. PNY assurera pour commencer en exclusivité la commercialisation des baies AIRI auprès des revendeurs Nvidia et Pure Storage. « Les acteurs historiques du stockage prennent aujourd’hui le train de l’IA et nous avons plusieurs partenaires intéressés comme StoreData ou Antemeta. Un nouveau channel devrait toutefois émerger avec des gens travaillant dans cet écosystème [IA et big data] », nous a précisé le dirigeant français.

Ce n’est pas la première incursion de Pure Storage sur le marché des systèmes convergés. Avec le concours de Cisco (serveurs UCS et switchs Nexus), Pure a lancé en 2016 la plateforme FlashStack (en mode bloc), notamment certifiée pour SAP HANA. Le partenariat noué avec Nvidia vient chasser sur un territoire très compétitif avec un marché émietté entre les acteurs historiques du HPC comme Dell EMC (PowerEdge C4130), HPE (Apollo 6500 gen-10), Bull (Sequana X1125), Supermicro (4028GR-TR2) ou encore IBM (AC922) pour le calcul intensif, et des pures players très spécialisés comme DDN Storage ou Panasas pour le stockage flash.

Nvidia et Pure Storage annoncent des performances linéaires en combinant plusieurs AIRI.

L’IA en boîte proposée par Nvidia et Pure Storage offre deux avantages par rapport à l’achat de composants individuels : les clients sont en mesure de mettre en route plus rapidement leurs projets et de bénéficier d’un « time-to-value » plus court. Reste que cette proposition a un coût qu’on peut difficilement estimer puisque Pure Storage se retranche derrière ses partenaires pour le prix de ses solutions. Mais après quelques coups de fil et en calculant au plus juste, on arrive à environ 750 à 800 K€ pour la configuration de base Nvidia/Pure/Arista.

chevron_left
chevron_right