Capteurs connectés autonomes : Enerbee lève 2,2 M€

La start-up iséroise Enerbee qui développe une technologie de microgénérateur d’énergie pour capteurs connectés a réalisé une seconde levée de 2,2 millions d’euros. Un financement réalisé uniquement auprès de ses investisseurs historiques Demeter et 360 Capital Partners, Asahi Kasei Corporate Venture Capital et le Crédit Agricole.

Les équipes d’Enerbee ont mis au point une technologie capable de générer de l’énergie à partir de mouvements à faible force et vitesse. Crédit. D.R.

Enerbee, une start-up française ayant mis au point au point un microgénérateur d’énergie électrique pour remplacer les piles et batteries des objets connectés, annonce la clôture d’un second tour de table de 2,2 millions d’euros. Cette levée a été effectuée par ses investisseurs historiques (Demeter et 360 Capital Partners, Asahi Kasei Corporate Venture Capital et Crédit Agricole Alpes Développement) sans nouvel entrant. A signaler que son montant est inférieur à celui de la première levée de mars 2015 (2,5 millions d’euros).

Fondée en 2014 par Jérôme Delamare et basée à Grenoble, Enerbee a développé et industrialise une technologie capable de fournir de l’énergie à partir d’une large gamme de mouvements. Son micro-générateur combine des matériaux magnétiques et piézoélectriques. Cela permet au dispositif de générer de l’énergie peu importe la vitesse de mouvement et d’être actionné par des mouvements à très faibles couples.

Une technologie récompensée par des grands prix

Avec ces nouveaux fonds, la jeune pousse va intensifier son développement commercial, financer sa R&D et se structurer pour son passage à l’échelon industriel.  L’entreprise a été récompensée en 2014 par deux grands prix au Concours mondial d’innovation (Elysée, Ministère de l’Industrie) et s’est également illustrée lors  du concours iLab (Ministère de la Recherche).

chevron_left
chevron_right