Charles Beigbeder lance un fonds dans les technologies quantiques

L’entrepreneur Charles Beigbeder a annoncé le lancement de Quantonation, un fonds d’investissement ayant vocation à soutenir le développement des start-ups spécialisées dans les technologies quantiques. Sa dotation devrait, à termes, atteindre 40 millions d’euros.

« Il ne fait aucun doute que les technologies quantiques vont provoquer une nouvelle révolution avec des applications concrètes », a indiqué Charles Beigbeder, fondateur du fonds Quantonation. (Crédit : D.R.)

Charles Beigbeder a encore frappé. Après avoir créé notamment Selftrade (courtage en ligne), Poweo (fournisseur d’énergie) ou encore AgroGeneration (production agricole), le serial entrepreneur français a annoncé la création de Quantonation, un fonds d’investissement visant à soutenir le développement des start-ups spécialisées dans les technologies quantiques et de physique « innovante ». « Après une première révolution technologique qui a apporté le transistor et le laser, il ne fait aucun doute que les technologies quantiques vont provoquer une nouvelle révolution avec des applications concrètes qui auront très rapidement un impact majeur sur tous, individus comme entreprises et institutions », a déclaré Charles Beigbeder.

La gestion opérationnelle Quantonation sera assurée par Audacia, une structure créée par Charles Beigbeder en 2007. Le fonds sera dirigé par par Christophe Jurczak, directeur scientifique de Lucibel depuis mars 2017. Des investisseurs institutionnels, industriels ainsi que plusieurs grands family offices vont participer à ce financement qui implique également la holding personnelle de Charles Beigbeder Gravitation, dont l’objectif cible est de 40 millions d’euros.

Un 1er investissement dans Kets Quantum Security

« Quantonation vise des entrées au capital de start-ups en phase d’amorçage ou de premier tour de table (série A) pour des tickets unitaires allant de 250 k€ à 2 M€ en lead ou non suivant les projets, avec l’ambition d’accompagner aux tours suivants pour les sociétés les plus prometteuses », peut-on lire dans un communiqué. « Pas moins de 100 dossiers sont déjà à l’étude par l’équipe de Quantonation qui a réalisé son premier investissement dans la société britannique Kets Quantum Security, une start-up issue de l’Université de Bristol et de son incubateur QTEC (Quantum Technology Enterprise Center). Une des technologies développées par Kets permet de fabriquer des puces capables de générer des nombres réellement aléatoires, un défi technologique qui s’avère essentiel dans le cryptage aujourd’hui. »

chevron_left
chevron_right