LightOn lève 2,9 M€ pour financer sa puce optique

La start-up française LightOn, qui développe un coprocesseur optique destiné à accélérer l’exécution des algorithmes d’intelligence artificielle, annonce une levée de fonds d’un montant de 2,9 millions d’euros.

L’équipe de LightOn à Paris. (Crédit : D.R.)

Déjà distinguée pour ses travaux dans le domaine du calcul intensif, la start-up française LightOn vient d’annoncer une levée de fonds de 2,9 millions d’euros. La société a principalement reçu le soutien de Quantonation et du fonds de venture capital américain Anorak Ventures. Ce tour de table lui permettra de poursuivre le développement du coprocesseur OPU (Optical Processing Unit) et de la plateforme LightOn Cloud, afin d’accélérer les traitements d’IA et de machine learning.

LightOn développe des coprocesseurs optiques destinés à accélérer l’exécution des algorithmes d’apprentissage machine sur de très importants volumes de données, tout en limitant la consommation énergétique. Le coprocesseur que la société met au point se connecte au processeur principal d’un ordinateur à travers des connexions haut débit standard. La technologie, sous licence exclusive de l’université PSL a été initialement développée dans des laboratoires de l’ENS et de l’ESPCI à Paris. LightOn est dirigée par Igor Carron, docteur en ingénierie nucléaire de l’Université A&M du Texas, et Laurent Daudet, docteur en mathématique appliquée de l’Université de Marseille et professeur de physique à l’Université de Paris Diderot. A leurs côtés, ils ont réuni une équipe de chercheurs pluridisciplinaires.

Parmi les premiers utilisateurs de cette technologie, on trouve des universités et des industriels sur des architectures serveurs hybrides CPU/GPU/OPU. Les développeurs souhaitant tester la plateforme LightOn Cloud en vue d’un déploiement potentiel peuvent s’inscrire sur la liste d’attente via le site de la start-up française.

chevron_left
chevron_right