Cisco pourrait-il s’emparer de Splunk ou de Nutanix ? 

Splunk est devenue une cible évidente pour Cisco étant donné la profonde expertise de l’entreprise dans le domaine de l’analyse de données. Et Nutanix pourrait également intéresser l’équipementier sur le marché du HCI.

Le CEO de Cisco, Chuck Robbins, prépare-t-il le rachat de Splunk mais également celui de Nutanix pour renforcer son portefeuille. (Crédit : D.R.)

Au cours de l’année 2019, Cisco pourrait explorer la possibilité d’acquérir Splunk ou Nutanix, dans le cadre de vastes plans de transformation du géant de la technologie. C’est en tout cas le point de vue de Matthew Hedberg, analyste chez RBC Capitaux, qui a aidé le fournisseur à poursuivre sa stratégie d’acquisition au cours de l’année à venir, autour des principaux domaines d’intérêt du logiciel, du cloud, des réseaux et de la sécurité. L’analyste cite Splunk comme une cible d’acquisition logique, étant donné la profonde expertise de la société dans le domaine de l’analyse de données, considérée comme complémentaire de celle d’AppDynamics, dans le giron de Cisco depuis 2017.

Finalisée en mars 2017, l’acquisition d’un montant de 3,7 milliards de dollars était axée sur l’exploitation de la plate-forme AppDynamics pour surveiller les performances des applications cloud et améliorer la visibilité des entreprises clientes de Cisco à travers son écosystème technologique. Par conséquent, M. Hedberg a déclaré que Splunk ajouterait encore plus de crédibilité à la démarche de Cisco sur le suivi des données. « Compte tenu de l’importance des données et de leur analyse (une fusion de Splunk et d’AppDynamics) créerait une plate-forme de gestion de données de premier ordre, a déclaré M. Hedberg dans un rapport confidentiel présenté à des clients cette semaine. « Avec environ 50 % des cas d’utilisation de Splunk liés à la sécurité, l’achat de Splunk permettrait également à Cisco de renforcer la sécurité. »

Nutanix pour oublier Springpath

D’un autre côté, M. Hedberg a également réexaminé les spéculations antérieures concernant l’avenir de Nutanix, insistant sur le fait qu’une acquisition potentielle renforcerait la position de Cisco au sein d’une industrie HCI en pleine croissance, le rachat de Springpath ayant été rapidement oublié. Un tel bavardage médiatique au sujet de Nutanix n’est toutefois pas nouveau, puisqu’il est apparu quelques jours après que HPE ait dévoilé son projet d’acquérir SimpliVity dans le cadre d’une opération d’une valeur de 650 millions de dollars américains début 2017.

Cisco ne dispose que d’options limitées pour combler les lacunes de son portefeuille et pourrait se tourner vers Nutanix pour trouver une solution (partenariat ou fusions-acquisitions) », écrivait Ittai Kidron, analyste chez Oppenheimer à l’époque. Avec un Cisco plutôt calme sur le front des acquisitions avec juste le rachat de Luxtera pour 660 millions de dollars fin 2018, l’équipementier prépare certainement une grosse annonce. Alors Splunk ou Nutanix pour commencer ? Mais on parle là de rachats d’un montant de 25 milliards de dollars environ sans compter le bonus, alors Splunk (17 Md$) ou Nutanix (6,7 Md$). 

chevron_left
chevron_right