Coding Days lève 600 000 € pour accélérer dans le B2B

Spécialisée dans l’apprentissage du code, la start-up française Coding Days signe un premier tour de financement d’un montant de 600 000 euros auprès de Bpifrance et de business angels. Avec ces fonds, elle compte doubler ses effectifs et poursuivre sa croissance avec des formations axées métiers.

L’école Coding Days pilotée par Alexandre Zana (au centre) compte mettre ses fonds à profit pour développer de nouveaux moyens pédagogiques. Crédit: Coding Days. (crédit : D.R.)

Moins de deux ans après sa création, la start-up française Coding Days vient de boucler un premier tour de table d’un montant de 600 000 euros auprès de Bpifrance et de plusieurs business angels souhaitant conserver l’anonymat. Cette jeune pousse fondée par Alexandre Zana s’est donnée pour mission de former des néophytes aux bases du code en un temps record. Basée sur une méthode issue de la pédagogie Montessori, ces ateliers  « Coding Days », à destination du grand public et des professionnels sont aujourd’hui proposés à Paris et à Londres. Une formule qui a déjà permis à l’organisme de séduire 3 000 particuliers et de s’imposer sur le marché de la formation B2B auprès de grands groupes tels que Natixis, Suez, Orange, Société Générale, RCI Bank, Crédit Mutuel, Monext… et d’autres comme Schoolab et Numa.

Les financements obtenus permettront à la start-up, tout juste installée au cœur de la Silicon Sentier, de doubler ses équipes qui devraient passer de 5 à 10 personnes. Coding Days compte également sur ces fonds pour développer de nouvelles offres packagées métiers. L’objectif ? Faire que les notions de code, les data sciences, l’IA, la blockchain et la cybersécurité mais aussi les autres compétences technologiques directement applicables au business, soient acquises par ceux qui le souhaitent et qui ne sont pas initialement du métier.

Un suivi post formation via une plateforme e-learning

Le développement d’une plateforme d’e-learning permettant aux utilisateurs de poursuivre leur apprentissage depuis chez eux fait également partie des principaux objectifs de l’entreprise sur le court terme. Un parcours d’apprentissage personnalisé sera proposé aux apprenants selon leurs profils et leurs objectifs. Au menu, une partie théorique ainsi que des exercices nécessaires à la réalisation d’un site web. Coding Days a également élargi le scope des formations proposées en B2B en créant des parcours d’apprentissage sur-mesure avec les entreprises et suivant les besoins des participants. Growth hacking, data science et IA, UX/UI, API, chatbot, design thinking, blockchain et cybersécurité sont autant de sujets que les sessions couvrent désormais afin de guider les participants non seulement dans le code mais aussi dans diverses technologies numériques.  

Alexandre Zana, le fondateur de Coding Days s’est inspiré des dev bootcamps pour créer ces ateliers au code accessibles sans condition d’âge et de diplômes et organisés sur une journée. Cette formule ne conduit pas à un diplôme de développeur, mais elle permet de comprendre comment un site Internet s’articule. Au terme de leur apprentissage, les participants (20 par sessions) savent écrire leurs premières lignes de code (HTML/CSS), et découvrent les différentes façons de créer un site web.

chevron_left
chevron_right