Décrue sur le marché français des PC

Le nombre de PC commercialisés dans l’Hexagone a baissé de 4,5% au premier trimestre. Lenovo et Dell sont parvenus à tirer leur épingle du jeu, à l’inverse de HP et, surtout, d’Asus.

Mauvaise entame d’année 2018 pour les ventes de PC en France.

Après une année 2017 où il avait renoué avec la croissance (+0,5%), le marché français des PC commence mal 2018. Entre janvier et mars derniers, les ventes d’ordinateurs ont atteint 1,99 millions d’unités dans l’Hexagone, soit 4,5% de moins qu’un an plus tôt, selon Gartner. Si le cabinet d’études ne donne pas de chiffre, il semble indiquer que le marché professionnel, principal débouché des ventes d’équipements micro-informatique personnels, ait été en croissance. Pas suffisamment, toutefois, pour compenser la faiblesse de la demande des particuliers qui semblent actuellement plus enclins à investir dans des téléviseurs en vue de la prochaine coupe du monde football.

HP en recul de 8,3%

Le déclin des ventes sur le segment du grand public a directement impacté HP dont les livraisons trimestrielles se sont repliées de 8,3% à 503 000 unités. Le numéro un du secteur perd ainsi 1,1 point de parts de marché à 25,3%. Cela fait les affaires de Lenovo qui est parvenu à faire progresser ses ventes de 9,1% et à capter ainsi 20,2% (+2,5 points) des volumes totaux. En position de numéro trois, Asus accuse de son côté des livraisons en chute de 21,6% qui lui ont fait perdre près de 3 points de parts de marché à 12,8%. A noter enfin, la bonne performance de Dell qui a commercialisés 11,2% de PC de plus et talonne ainsi Asus avec ses 12,7% de part de marché (+1,8 point).

 

chevron_left
chevron_right